Flash :

La police chinoise intensifie la chasse aux agresseurs Les Chinois se préparent à célébrer la Fête Nationale Commémoration de l'anniversaire de Confucius dans le Shandong Premières preuves de présence de grandes quantités d'eau sur Mars Népal : 19 morts dans le crash d'un avion à Katmandou (ACTUALISATION) Népal : 19 morts et 3 blessés dans le crash d'un avion à Katmandou Crash aérien à Katmandou : 19 morts, dont cinq Chinois Un projet de loi sur la protection de l'environnement vivement critiqué Un drapeau national sur « la première plage rouge du monde » Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Un chat qui louche, nouvelle star du web Google pourrait lancer une tablette à 99 dollars pour concurrencer l'iPad mini Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Sci-Edu

Premières preuves de présence de grandes quantités d'eau sur Mars

Mise à jour 28.09.2012 17h01

Cette image fournie par la NASA montre un affleurement rocheux martien situé à proximité du site d'atterrissage du robot Curiosity, qui pourrait être le site du lit d’un ancien cours d'eau.(AP/NASA)

Le robot Curiosity de la NASA, envoyé sur Mars pour chercher si la planète ressemblant le plus à la Terre dans le système solaire est ou non compatible avec une vie microbienne, a découvert des preuves manifestes que son site d'atterrissage a autrefois été recouvert d'eau, élément-clé pour la vie, ont annoncé des scientifiques jeudi.

Curiosity, un laboratoire de chimie ambulant de la taille d'une petite voiture, a atterri le 6 août dernier dans un bassin d'impact géant situé près de l'équateur de la planète. Le premier objectif de cette mission de deux ans est une butte de roches empilées d'une hauteur de 5 km, qui émerge du sol du Cratère de Gale.

Les scientifiques pensent que cette butte, plus connue sous le nom de Mont Sharp, seraient les restes des sédiments qui autrefois remplissaient complètement le cratère. Les analyses d'un bloc de roche situé entre le bord Nord du cratère et la base du Mont Sharp témoignent du fait qu'un flot d'eau rapide a coulé ici autrefois.

Des images prises par Curiosity et publiées jeudi montrent des pierres arrondies incrustées dans la roche, qui émerge de la surface de la Planète Rouge tel un trottoir éventré par marteau-piqueur.

Les pierres incrustées dans la roche sont trop grosses pour avoir été déplacées par le vent, selon Rebecca Williams, scientifique de Curiosity à l'Institut des Sciences Planétaires de Tucson, dans l'Arizona, qui s'est exprimée avec les journalistes lors d'une conférence téléphonique.

« Il y a consensus au sein de l'équipe scientifique pour dire que ces pierres ont été transportées par un vigoureux courant d'eau », a-t-elle dit.

Cette roche pourrait provenir du fond d'un ancien cours d'eau qui était autrefois d'une profondeur allant jusqu'au genou.

Ces analyses se sont fondées sur des photos prises par le robot, qui est en route vers une étendue de terre baptisée Glenelg, où se croisent trois types de roche différents.

Les scientifiques n'ont pas encore décidé si cette plaque de roches justifie une analyse chimique, où s'il y a de meilleurs objectifs pour Curiosity dans sa recherche d'éléments constitutifs d'une forme de vie et les minéraux qui pourraient les avoir préservés.

« La question de l'habitabilité va au-delà de la simple observation d'une présence d'eau sur Mars », a dit John Grotzinger, scientifique de l'Institut de Technologie de Californie.

« De l'eau qui coule est certainement un élément où des microorganismes ont pu vivre. Ce type particulier de roche pourrait être -ou pourrait ne pas être- un bon endroit pour préserver les composants que nous associons avec un environnement habitable », a-t-il dit.

La mission du Laboratoire Scientifique Curiosity sur Mars, qui a coûté 2,5 milliards de Dollars US, est la première mission astrobiologique de la NASA depuis le lancement des sondes Viking dans les années 1970.


[1] [2] [3] [4]




News we recommend
La légende des sirènes du Silver Springs Park Un Popeye le Marin à l'égyptienne avec des bras de 79 cm de circonférence…   Des photos dénudées de Kate: pourquoi la presse française est-elle allée aussi loin ?
Kate Middleton est-elle enceinte ?   Fonte record de la banquise de la Mer Arctique Le kung-fu chinois : mythe ou numéro d' hypnose ?
Polémiques autour d'Airbus A380 : « Super Jumbo » mal acclimaté en Chine Une vie d'ermite Des femmes à bord du navire de guerre «Jinggangshan»


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales