Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sports
Mise à jour 10.07.2008 08h42
Derniers préparatifs à Beijing avant les JO

Le chauffeur de taxi Wang Xiancheng pense devoir améliorer son niveau d'anglais à un mois des Jeux olympiques de Beijing.

"Mon anglais n'est pas assez bon pour tenir une conversation", a avoué Wang, qui a appris la langue grâce à une cassette qu'il écoute en conduisant.

Les autorités de Beijing ont lancé une campagne de formation à l'anglais pour 90 000 chauffeurs de taxi depuis 2005. Grâce à cet effort, de nombreux chauffeurs sont maintenant capables de dire quelques mots en anglais à leurs passagers.

Après trois ans de construction, le Main Press Center (MPC) et l'International Broadcasting Center (IBC) des JO ont été inaugurés mardi, coup d'envoi des services médiatiques pour l'évènement sportif qui pourrait attirer 30 000 employés de presse étrangers.

A un mois des JO, la ville hôte renforce également sa sécurité et compte inspecter 90 sites sportifs, 110 hôtels olympiques contractés, 700 km de pistes sportives, le village olympique pour les athlètes, ainsi que 2 000 sites liés aux activités olympiques, afin d'éliminer toute lacune éventuelle.

Par ailleurs, les villes co-organisatrices, à savoir Shanghai, Tianjin, Qingdao, Shenyang, Qinhuangdao et Hong Kong, ont organisé des patrouilles terrestres et aériennes dans tous les sites et ont pris des mesures de sécurité maritimes pour les sites côtiers.

Les passagers du métro de Beijing ont fait l'objet d'un contrôle de sécurité depuis le 29 juin. Les habitants se sont habitués à la présence fréquente de chiens spécialisés dans le reniflement d'explosifs dans les stations de métro et à l'aéroport.

Beijing et ses résidents ont profité de l'événement sportif pour améliorer l'étiquette de la ville. Des guides de comportements ont été envoyés à 4,3 millions de foyers, et 870 000 chauffeurs, salariés des secteurs de l'hôtellerie et des réservations ont bénéficié d'une formation à l'anglais.

En outre, la capitale a interdit de façon permanente la circulation de 300 000 voitures à haute émission la semaine dernière, dans le cadre des mesures visant à diminuer la pollution de l'air et atténuer les embouteillages.

Les organisateurs ont lancé le projet de contrôle des véhicules au début du mois, selon lequel à partir du 20 juillet, les voitures privées doivent circuler un jour sur deux, selon le numéro de leur plaque d'immatriculation (pair ou impair), et la moitié des véhicules gouvernementaux ne circuleront pas pendant les Jeux.

Ces mesures permettront de réduire 63% des émissions polluantes du trafic dans la capitale chinoise.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Un officiel du CIO satisfait des préparatifs du JO de Beijing
 Fin du relais de la Flamme olympique à Erdos
 L'apparition de l'équipe de meneurs de ban professionels olympiques à Pékin (7)
 L'apparition de l'équipe de meneurs de ban professionels olympiques à Pékin (6)
 L'apparition de l'équipe de meneurs de ban professionels olympiques à Pékin (5)
 L'apparition de l'équipe de meneurs de ban professionels olympiques à Pékin (4)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.