Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sports
Mise à jour 10.07.2008 15h13
La flamme olympique termine son « voyage en harmonie » en Mongolie intérieure

Le relais de la flamme des JO de Beijing, démarré ce matin à 8h05 à Chifeng, s'est terminé à 9h35 dans cette cité à la fois historique et moderne.

Il s'agissait de la quatrième et dernière étape du relais dans la région autonome de Mongolie intérieure, les trois premières étant les villes de Huhhot, d'Erdos et de Baotou.

A Chifeng, le départ a été donné sur la place du folklore « Chepo'er », située dans le nouveau quartier de la ville. L'itinéraire du relais, d'une longueur totale de 6,2 km, a traversé le boulevard Xing'an, le boulevard Yulong (dragon de jade), le parc de loisirs Haibo'er, le jardin botanique, le parc de sculptures, l'hôtel Yulong et le centre international des congrès pour finalement atteindre la place des citadins.

Nombreux étaient les citadins à se rassembler le long du parcours de la flamme pour saluer les relayeurs et manifester leur joie envers les prochains JO à Beijing.

La première des relayeurs était Narisu, première responsable du service municipal du tourisme de Chifeng et « travailleuse modèle nationale » dans le secteur du tourisme intra-frontalier. La dernière relayeuse était la célèbre actrice Siqin Gaowa, originaire de la ville-même.

L'histoire de Chifeng remonte à l'époque des Royaumes combattants (475-221 av. J.-C.). Durant le règne de la dynastie Qing (1644-1911 ap. J.-C.), Chifeng était un district. En 1983, Chifeng est devenue administrativement une municipalité. D'une superficie de 90 275 km2, la ville compte aujourd'hui une population de 4,60 millions d'âmes composées de 30 ethnies dont Mongole, Han, Hui et Mandchoue. Le nombre d'habitants mongols s'élève à 820 000.

Chifeng est aussi considéré comme l'un des berceaux de la civilisation de la nation chinoise. Elle fut le lieu d'origine de la société préhistorique de Hongshan, nom donné d'après la découverte de vestiges sur les monts Hongshan (montagnes rouges) en périphérie de Chifeng. La société Hongshan est vieille de 4 000 à 3 000 ans av. J.-C., époque marquée par le passage graduel d'une organisation matriarcale à patriarcale. On a surtout découvert des objets de jade antiques, dont le plus célèbre est une pièce sculptée en forme de dragon, et surnommée plus tard par les archéologues chinois le « premier dragon chinois ».

Quant à la région autonome de Mongolie intérieure, d'une superficie de 1,183 millions de km2, soit 12,3% du territoire chinoi, sa population se chiffre à 23,861 millions d'habitants. La Mongolie intérieure est l'un des berceaux de la civilisation plusieurs fois millénaire de la nation chinoise. L'histoire de la région remonte au néolithique. Dans le long fleuve de l'histoire de la Mongolie intérieure, comment ne pas citer aussi Gengis Khan (1162-1227), ce chef de tribu devenu par la suite un héros national mongol ?

[1] [2] [3] [4] [5]

Source: BOCOG



Adresse email du destinataire


 Un perturbateur armé de couteau lors du passage à Paris de la flamme olympique condamné en sursis
 Football : Ronaldinho reconfirme sa présence à Beijing
 Le relais de la Flamme se termine à Huhhot (8)
 Le relais de la Flamme se termine à Huhhot (7)
 Le relais de la Flamme se termine à Huhhot (6)
 Le relais de la Flamme se termine à Huhhot (5)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.