Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sports
Mise à jour 11.07.2008 15h22
La Flamme olympique termine son « voyage en harmonie » au chef-lieu du Heilongjiang

La Flamme olympique qui a débuté officiellement ce matin à 8h10 son « voyage en harmonie » à Harbin, a pris fin à 11h15 dans ce chef-lieu de la province.

Les dernier relayeurs, Shen Xue et Zhao Hongbo, un couple d'excellents sportifs en patinage artistique pour l'épreuve de doubles, ont allumé la vasque installée sur la place « Taiyangshi » de l'île « Taiyang », marquant ainsi la fin du relais de la flamme olympique dans la première étape du Heilongjiang.

Les deux premiers relayeurs étaient Zhang Dan et Zhang Hao, champions olympiques de patinage artistique pour l'épreuve de doubles (en février 2006 lors de la 20ème édition des Jeux olympiques d'hiver). .

Il faisait beau aujourd'hui à Harbin. Dès 7h00, de nombreux citadins se sont déjà rassemblés le long du parcours de la Flamme olympique pour célébrer cet événement.

Le nombre de relayeurs s'élevait à 208. L'itinéraire avait une longueur totale de 14,86 km. Le point du départ du relais est la place commémorative contre les inondations (survenues en 1957 dans la ville), le terminus se trouve à la place « Taiyangshi » sur l'île « Taiyang » (soleil en chinois). La flamme olympique a traversé le parc de Staline, l'avenue de l'Amitié, le grand pont du fleuve de Songhuajiang et le périphérique circulaire de l'île « Taiyang ».

Chef-lieu de la province du Heilongjiang, Harbin se trouve au centre de l'Asie du nord-est, et constitue donc un important noeud de trafic aérien et terrestre entre l'Europe et l'Asie. La ville a le surnom « capitale de la culture chinoise » et « capitale de la musique chinoise » ainsi que « Moscou à l'Orient » et « Petit Paris à l'Orient ».

Quant à la province du Heilongjiang, elle doit son appellation à la plus grande rivière dans son territoire (le fleuve Heilongjiang - fleuve du Dragon Noir, le fleuve Amour pour les Russes), et a pour abréviation « Hei ». Le fleuve sert de frontière entre la Chine et la Russie sur une partie de son cours.

Située dans la partie nord-est de la Chine, elle est la province qui occupe la position géographique la plus au nord de la Chine, et qui a la plus haute latitude parmi toutes les autres provinces chinoises. D'une superficie totale de 473.000 km2 (y compris les zones administratives de Jiagedaqi et de Songling), la province compte 38,24 millions d'habitants (données de fin 2007). Sa température moyenne annuelle est de -4 à +4 degrés centigrades.

La province du Heilongjiang possède, outre la majorité Han, 45 minorités nationales dont la population totale s'élève à plus de 2 millions, soit 5,7% de la population totale de la province. Parmi ces minorités nationales, 10 sont des ethnies originelles de la province même qui ont donc connu une histoire fort ancienne. Elles sont Man (mandchoue), Chaoxian (ethnie coréenne), Hui, Meng (ethnie mongole), Dagour, Xibo, Elunchun (Oroqen), Hezhe (Hotcheh, la plus petite minorité nationale chinoise vivant sur les rives du fleuve Wusuli), Ewenke (Evenks) et Ke'erkezi. (Kirghiz).

L'histoire de la province du Heilongjiang est très ancienne, la preuve en est que les ancêtres des habitants locaux s'installèrent déjà sur cette terre 20.000 ans avant J.-C.

Au début du 12ème siècle, les Jurchen (« Nüzhen » en phonétique de la langue chinoise) ont créé la dynastie des Jin (1115-1234 ap. J.-C.) Au milieu du 17ème siècle (1644), les descendants des Jurchen, les Mandchous, ont réussi à passer avec leurs chevaliers par Shanhaiguan (l'une des passes les plus importantes dans la partie nord de la Grande Muraille) et ont transféré la capitale de leur dynastie Qing (la dernière dynastie féodale de la Chine) de Shenyang à Beijing, réunifiant ainsi toute la Chine.

[1] [2] [3] [4]

Source: BOCOG



Adresse email du destinataire


 Rice sera présente à la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Beijing
 L'équipe hippique de Hongkong s'entraîne pour les JO
 Yi Jianlian vu en public, en tant que nouveau membre des New Jersey Nets (6)
 Yi Jianlian vu en public, en tant que nouveau membre des New Jersey Nets (5)
 Yi Jianlian vu en public, en tant que nouveau membre des New Jersey Nets (4)
 Yi Jianlian vu en public, en tant que nouveau membre des New Jersey Nets (3)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.