Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sports
Mise à jour 18.07.2008 15h57
Fin du relais de la Flamme olympique à Anshan

Le relais de la Flamme des JO de Beijing, lancé ce matin à 8h02 à Anshan, a pris fin à 10h00 dans cette seconde étape du relais dans la province du Liaoning.

Le dernier relayeur Wen Baoman, secrétaire adjoint du Comité du PCC pour le Groupe de sidérurgie de Anshan, a allumé la vasque à l'école secondaire no. 1 de la ville, ce qui a marqué la fin du relais à Anshan. La Flamme passera donc à Dalian, 3ème et dernière étape du relais au Liaoning pour poursuivre son « voyage en harmonie ».

Le premier relayeur était Wang Yifu, champion olympique de tir qui s'est vu octroyer en juillet 2007 le titre honorifique « champion de tir à vie » par la Fédération internationale de tir. Il a participé à six reprises aux Jeux olympiques, obtenant des médailles d'or, d'argent et de bronze. Il est maintenant l'entraîneur général de l'équipe nationale de tir.

Le départ du relais a été donné sur la place Yufoyuan qui, d'une superficie de plus de 40 000 km2, est un site touristique classé 4A au niveau national, situé aux pieds de montagnes vertes dans l'est de la ville. Le point final était l'école secondaire no. 1 de Anshan. L'itinéraire avait une longueur totale de 7,3 km avec la participation de 175 relayeurs.

Anshan a une superficie s'étendant sur 9 252 km2 et une population forte de 3,47 millions d'âmes. La ville est une célèbre base de l'industrie sidérurgique de la Chine et est donc surnommé la « capitale de la sidérurgie ».

Quant à la province du Liaoning, sa superficie ne dépasse pas 148 000 km2, seulement 1,5% de la superficie totale de la Chine. Sa population de 42,21 millions d'habitants comprend 43 ethnies dont Han, Man (Mandchoue), Meng (Mongole), Hui, Chaoxian (Coréenne) et Xibo.

L'agriculture au Liaoning est favorisée par d'immenses terres arables fertiles. Les principales cultures sont le riz, le maïs, le sorgho, le millet, le soja, le blé, l'arachide, le tabac, le coton, la betterave et les légumes. De plus, les fruits ne manquent pas sur cette terre, les principaux étant la pomme, la poire, la pêche et le raisin. D'autre part, la pêche est un secteur important de cette province côtière. On y trouve en abondance crevettes géantes et holothuries (« concombres de mer »).

La province du Liaoning est l'une des bases de l'industrie lourde chinoise, dont les importants secteurs sont la sidérurgie, la mécanique, la pétrochimie et les matériaux de construction. On y trouve quatre combinats sidérurgiques renommés en Chine : Anshan, Benxi, Dalian et Fushun.

Source: BOCOG



Adresse email du destinataire


 Yao Ming participe à la Coupe Stanković des champions continentaux, après avoir guéri, en tant que remplaçant (5)
 Yao Ming participe à la Coupe Stanković des champions continentaux, après avoir guéri, en tant que remplaçant (4)
 Yao Ming participe à la Coupe Stanković des champions continentaux, après avoir guéri, en tant que remplaçant (3)
 Yao Ming participe à la Coupe Stanković des champions continentaux, après avoir guéri, en tant que remplaçant (2)
 Yao Ming apparaît lors de la coupe de Stankovic (4)
 Yao Ming apparaît lors de la coupe de Stankovic (3)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.