100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 23.11.2009 13h25
Escalade de la crise diplomatique égyptienne-algérienne

La bataille médiatique autour des matchs opposant les équipes nationales de football, algérienne et égyptienne, pour la qualification à la Coupe du monde, enclenchée depuis des semaines, a dérapé après les violences du Caire suivies par des violences en Algérie et la tension est montée d'un cran pour devenir une crise diplomatique. Après avoir rappelé son ambassadeur accrédité en Algérie, le Président égyptien Hosni Moubarak s'est à son tour impliqué le 21 courant dans la querelle diplomatique entre le Caire et Alger en déclarant en termes clairs que "la dignité des Egyptiens fait partie de la dignité de l'Egypte", que l'Egypte "ne tolère pas ceux qui blessent la dignité de ses fils", sans préciser si son gouvernement envisageait de prendre des mesures punitives contre l'Algérie, et que le pouvoir égyptien réglera de façon ferme et énergique les violences commises en Algérie et au Soudan contre des citoyens égyptiens.

Le quotidien singapourien « Lianhe Zaobao » vient de rapporter le 22 novembre que le Président Hosni Moubarak a déclaré le jour précédent, devant les deux Chambres du Parlement réunies en session commune, que : "L'Egypte ne fera pas preuve de laxisme envers ceux qui portent atteinte à la dignité de ses citoyens et n'acceptera jamais que ses enfants soient humiliés en terre étrangère … l'Etat égyptien a la responsabilité de protéger ses citoyens à l'étranger, c'est pourquoi nous les protégerons par tout moyen possible et nous nous opposerons fermement contre tout acte qui empiètera ou portera atteinte à leurs droits et à leurs intérêts !" et il a averti que son pays réagirait si ses ressortissants devaient encore être pris à partie en Algérie.

Les manifestants égyptiens se sont rassemblés trois jours de suite aux environs de l'Ambassade d'Algérie au Caire en scandant des slogans hostiles à celle-ci. Mais comme le lieu est étroitement surveillé et contrôlé par la police égyptienne, le nombre des manifestants a diminué le 21 courant par rapport aux deux premiers jours.

La confrontation sportive entre les deux pays a dégénéré le 14 novembre avant le premier match au Caire, quand des supporters égyptiens ont bombardé de pierres et projectiles divers un autocar transportant l'équipe algérienne. Trois joueurs algériens ont été blessés et deux d'entre eux ont joué la tête bandée. Des violences entre supporters après le match ont fait une trentaine de blessés.

Puis, la tension entre les deux pays est devenue une crise diplomatique après le rappel le 19 novembre de l'Ambassadeur égyptien en Algérie qui a été suivi par deux convocation de l'Ambassadeur d'Algérie en Egypte pour protester contre les attaques des supporters algériens à l'encontre les supporters égyptiens et des sociétés égyptiennes installées en Algérie.

Le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci a convoqué de son côté l'Ambassadeur d'Egypte pour lui affirmer que le gouvernement algérien est tout à fait capables de protéger les citoyens égyptiens qui résident en Algérie et l'a chargé de transmettre aux autorités de son pays l'incompréhension et la grande préoccupation des autorités algériennes devant l'escalade de la campagne médiatique. Il a profité de cette occasion pour exprimé à celui-ci son souhait de voir cet incident terminé le plus tôt possible, car il ne répond aucunement aux intérêts des deux pays et des deux peuples.

Quant au Ministère algérien des Affaires étrangères, il a déclaré que les autorités algériennes concernées ont pris toutes les dispositions nécessaires pour apaiser et calmer les supporters qui ont provoqué les violences et pour renforcer les mesures de protection à l'égard des citoyens égyptiens résidant en Algérie et de leurs biens.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
c"est de la jalousie vive l"algerie
Ils vont finir par ce faire la guerre pour un match de foot.La stupidité est en marche on ...
Les egyptiens sont bizzard
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Deux touristes chinois tués dans la collision de deux bateaux en Thaïlande
La Chine souhaite que la conférence de Copenhague obtienne des résultats "justes et faisables"
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »