100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 09.02.2010 15h40
Kaka : « ma hernie a tout à fait disparu et je peux joueur librement »
C. Ronaldo s'est montré très confiant lors de l'entraînement.

Le 8 février, dirigé par l'entraîneur en chef Pellegrini, le Real Madrid est arrivé dans la base de Valdebebas pour préparer le match contre Xerez qui aura lieu samedi et le match éliminatoire de la Ligue des Champions européenne contre Lyon qui aura lieu mardi prochain. C. Ronaldo s'est montré très confiant lors de l'entraînement et a considéré que la suspension de match qu'il a récoltée était excessive.

Kaka était également présent lors de la conférence de presse après l'entraînement. Selon le Brésilien : « ma hernie a tout à fait disparu. Je peux joueur librement que ce soit à l'entraînement ou en match. La semaine dernière, la presse avait affirmé qu'il s'agissait d'une maladie chronique. Mais je pense que ce n'est pas vrai. Avec le rétablissement, les performances comme lors du match contre l'Espanyol reviendront. »

Selon Kaka, la pression qu'il subit ne provient pas de l'extérieur, mais de ses blessures. « La hernie me faisait souffrir depuis longtemps. Je ne pouvais pas jouer librement en Italie ni dans l'équipe nationale du Brésil. Le docteur m'a proposé de me reposer et d'être patient, disant qu'il faudrait du temps pour se remettre. Maintenant mon état physique s'améliore tous les jours, et je me sens très content de pouvoir de nouveau marquer des buts. J'espère que cela pourra continuer ainsi. » a –t-il révélé.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
kakà
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : publication du premier recensement des sources de pollution du pays
Chine : des brouillards attendus dimanche dans le nord et le centre du pays
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité
La portée du « modèle chinois » trop large
Pourquoi est-on toujours pousser par ses « besoins matériels » ?