100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 10.06.2010 10h10
«C'est le sélectionneur qui décide! » Domenech insiste sur son onze de départ

Les Bleus s'entraînent tous les jours en Afrique du Sud depuis leur arrivée le 6 juin. Face aux résultats insatisfaisants des matchs amicaux et au taux de soutien de plus en plus bas, certains cadres de l'équipe nationale ont réfléchi sur le changement du onze de départ, mais le sélectionneur n'en tient pas compte.

«On peut partager nos idées et essayer de trouver un terrain d'entente, mais au final, c'est le sélectionneur qui décide», a lancé Abidal avant le match amical contre la Tunisie. Il semble que certains joueurs éprouvent du mécontentement sur les idées de leur patron.

Selon certaines informations de «l'Equipe», des cadres de l'équipe de France tenteraient de convaincre Raymond Domenech d'effectuer quelques changements en remplaçant Gourcuff et Govou par Diaby et Henry mais sans succès. Vendredi, l'Uruguay rencontrera les mêmes 11 Bleus ayant été présents lors des derniers matchs.

Avec de bonnes performances lors de ses entrées, Diaby a gagné la faveur de certains piliers de la sélection, par rapport au milieu de terrain, Gourcuff, qui ne fait pas l'unaminité avec les autres et qui manque de vitalité. Mais le sélectionneur qui a battu tout juste le record a confiance en ce jeune homme, qui a été plusieurs fois apprécié par Domenech pour sa technique. Mais certains autres ne l'aiment pas autant, la preuve : contre le Costa Rica, Nicolas Anelka l'a ignoré à deux ou trois reprises quand il a fait des passes. Et face à la Chine, Franck Ribéry, plus évident, lui a confisqué le ballon sur un coup franc qu'il devait tirer.

Govou, apprécié aussi par le sélectionneur, n'a pas justifié la confiance de son patron par son comportement lors des 3 matchs de préparation. Domenech a attiré les feux des critiques sur lui, mais il observe strictement sa idée, "j'écoute, mais je ne cède pas". "C'est le sélectionneur qui décide". Son onze de départ est en train de faire des exercices, sans Diaby, ni Henry.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon