100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 17.06.2010 14h17
Mondial 2010: la presse espagnole critique avec violence l'échec de l'Espagne

Les Espagnols sont plein d'espoir sur la victoire finale de leur pays lors de la Coupe du monde 2010. Cependant, l'équipe d'Espagne a subi un échec retentissant lors de son premier match contre la Suisse. Après le match, la presse espagnole a lancé des critiques incisives sur les performances de l'Espagne. Ils ont suggéré à l'équipe qu'au lieu de rêver du titre de champion, il vaudrait mieux penser à mieux se battre lors des matchs de groupe.

« Marca »

En tant que le journal de sport N.1 de l'Espagne, « Marca » a critiqué sans ménagement : « Après avoir été battue par la Suisse par 0 :1, l'Espagne devrait arrêter de rêver. C'est un échec honteux. Maintenant, on ne doit que penser qu'à la qualification lors des matchs de groupe. Il faut que l'Espagne vainque le Honduras et le Chili pour être qualifiée. Cependant, « Marca » a par ailleurs fait remarquer qu'Eren Derdiyok était peut-être hors-jeu avant le but marqué par la Suisse, alors que l'arbitre en chef n'en a pas tenu compte et que personne dans l'équipe d'Espagne n'a protesté.

« AS »

La presse de Madrid « AS » a qualifié ce match de « réveil » : « l'Espagne a été battue par la Suisse lors de notre premier match de la Coupe du monde, quand à la 52e minute Rudy Fernandez a marqué un but. L'équipe d'Espagne n'a pas renoncé à sa formation usuelle. Les chiffres prouvent notre malchance : 11 corners, 23 tirs parmi lesquels 8 tirs étaient dans le cadre.

« El diario deportivo »

Bien qu'on dise toujours que la presse catalane n'est pas patriotique, « El diario deportivo » s'est montré très désolé de l'échec de l'Espagne : « On n'aurait jamais pensé que le favori de la Coupe du monde puisse être battu par l'équipe de Suisse, qui ne pensait qu'à se défendre. Grâce à une défense ferme et des contre-attaques tranchantes, la Grèce a remporté la victoire lors de l'Euro 04, et les performances de la Suisse d'aujourd'hui ressemblent à celles de la Grèce, alors que dès le tout début du match, l'équipe de Del Bosque était comme endormie. »

« El mundo deportivo »

Un autre journal catalan « El mundo deportivo » reste également dans le registre des regrets : « Tout le monde attendait la première prestation de l'équipe d'Espagne. Nous sommes champions d'Europe et favoris de la Coupe du monde. Bien que l'Espagne ait fait preuve d'un niveau élevé, notamment lors de la première moitié du match, la Suisse a remporté la victoire grâce à sa défense infranchissable. »

« El Mundo »

« Début cauchemardesque ». Voici le titre de l'article de « El Mundo » : « C'est un échec inattendu, triste et qu'il ne fallait absolument pas connaitre, qui a perturbé tous les plans de l'Espagne. Dans les jours suivants, l'équipe se trouvera dans un état très nerveux. L'Espagne aura un match de vie ou de mort contre le Chili lors du dernier match de groupe. » « Suite aux hésitations du gardien et à un accident, la Suisse a remporté un grand honneur à Durban, alors que l'Espagne, le favori de la Coupe du monde, est tombée brusquement. »

« ABC »

Selon le journal espagnol « ABC » : « Il existe toujours des scènes de ce genre dans les films : des abîmes, de gigantesques rocs, des buissons, des forêts… Il faut abattre tout cela pour avancer. Si nous ne comprenons pas cette évidence terrible, nous ne pouvons que regarder le match. Après avoir été battus contre toute attente par la Suisse, les 11 membres de l'équipe d'Espagne devraient tous se pendre à la barre transversale du but. »


[1] [2] [3] [4] [5] [6]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les commandes de la partie continentale absorbent les stocks de fruits excédentaires de Taiwan
Le PM chinois appelle à accélérer les moissons d'été
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde