100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 22.06.2010 08h34
Mondial-2010 : la grande désillusion des Ivoiriens après la défaite des Eléphants face aux Brésiliens

Euphoriques après le match nul des Eléphants face au Portugal, les supporters ivoiriens ont perdu toute illusion dimanche avec la défaite de leur équipe nationale de football, battue 3 à 1 par le Brésil largement favorisé par l'arbitrage, pour certains, tandis que d'autres accusent l'entraîneur ivoirien.

"C'est l'arbitre français qui nous a battus. Le 2ème but qu'il a accordé après deux fautes de main de Luis Fabiano a complètement coupé l'herbe sous les pieds des Eléphants", estime "docteur" Angoua, praticien de la médecine traditionnelle.

Il affirme que la Côte d'Ivoire aurait pu revenir au score sans ce deuxième but "assassin" qu'il présente comme "le tournant du match".

"C'est une honte pour le Brésil et cet arbitre français. Nous joueurs n'ont pas été ridicules et sans ce 2e but litigieux, les Eléphants auraient pu obtenir un match nul", renchérit Roger Koffi, cadre informaticien à la Fonction publique.

Pour Antoine Kipré, "c'est toujours pareil dans ce genre de compétition, les grands ont toujours un coup de pouce de l'arbitre".

Mais l'arbitrage n'explique pas tout, croit savoir Antoine Kipré qui pointe un doigt accusateur vers le sélectionneur des Eléphants, le Suédois Sven-Göran Eiksson.

Selon lui, c'est "un mauvais coaching" qui est à la base de la défaite des Eléphants. "C'est le choix des hommes par l'entraîneur qui a causé la chute des Eléphants", insiste-t-il.

"Le coach, en titularisant Drogba qui revient de blessure, a sacrifié Yao Kouassi dit Gervinho l'un des meilleurs joueurs du premier match et empêché son équipe d'être plus percutante", explique-t-il.

Avis partagé par Gboua Jean, un réalisateur télé, qui s'étonne que l'entraîneur ait reconduit encore comme ailiers de soutien Aruna Dindane et Kalou Salomon qui avaient été "l'ombre d'eux-mêmes" lors du premier match contre le Portugal.

Pour preuve, ajoute-t-il, "il a suffit que l'entraîneur fasse entrer Gervinho, Kader Kéita et Romaric pour que l'attaque soit mieux animée et que Drogba reçoive ce ballon pour inscrire le but qui sauve l'honneur".

"L'entraîneur a pêché dans le choix de ses hommes dans l'animation du jeu qui nous coûte cher car l'espoir d'un second tour s'amenuise", regrette M. Gboua.

L'espoir n'est pas totalement perdu pour M. Tuo Franck, enseignant de son état, qui s'enorgueillit que la Côte d'Ivoire soit le premier pays africain à avoir marqué un but contre le Brésil en sept confrontations depuis 1974.

"Les Eléphants n'ont pas démérité, c'est juste un faux pas. Je pense que contre la Corée du nord, les choses se passeront bien", espère-t-il.

Les Eléphants qui jouent leur dernier match vendredi contre la Corée du nord suivront avec intérêt, et calculatrice en main, les rencontres Portugal-Corée du nord et Brésil-Portugal.

Coupe du Monde 2010

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine/France : renforcement de la coopération parlementaire
La Chine formule quatre «espoirs» pour le Sommet du G20 de Toronto
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !