100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 28.06.2010 13h57
La honte sur la Coupe du monde, des victoires et des victimes

La 2e journée de la 8e de finale est achevée, 3 équipes fortes, l'Allemagne, l'Argentine et l'Angleterre ont livré deux excellents duels, comme prévu, mais le fait notable est surtout que les mots comme "arbitre", "hors-jeu" et « ligne de but» sont devenus des clés de ces matchs, et à cause de cela, on a encore ajouté du scandales lors de la Coupe du monde, le 27 juin.

L'Allemagne et l'Argentine sont heureuses de leur victoire, mais le score de 4-1 et de 3-1 sont un peu discrédités suite à des fautes des arbitres. Comme le FC Barcelone qui a remporté 6 titres en 2009, seul un mot pourrait le rendre mécontent, «Chelsea »...

Le lob inspiré de Franck Lampard a franchi de presque 50 centimètres la ligne de but, Tevez était nettement hors jeu devant le but de Mexique quand le ballon lui est arrivé, ces deux scènes assez claires ont été négligées par les arbitres sur le terrain lors de ces 8e de finale. Tout au long des matchs ces deux buts ont influencé le résultat, et la coïncidence est bizzare.

Au vu ces deux combats, l'Allemagne et l'Argentine sont tout de même dignes de la victoire parce que les arrières des deux équipes vainces ont constamment fait des erreurs. Même si le but de Lampard avait été valable et que l'Angleterre ait rattrapé l'Allemagne (2-2), cette dernière aurait tout de même vaincu son adversaire. Même si le but de Tevez avait été jugé non valable, il ne manquait pas de buts pour l'équipe de Maradona... Mais on peut aussi penser autrement, l'équipe de Capello aurait changé sa tactique et serait plus confiante si l'on est revenu à 2-2, et si l'Argentine n'avait pas obtenu son 1er but si tôt, le résultat aurait peut-être été différent...Ces deux commentaires basés sur des hypothèses ne sont pas convaincants, et comme on dit souvent, il n'y pas de "si" ni de "prédiction" sur le terrain, et les faits sont là : l'Allemagne et l'Argentine sont tous les deux vainqueurs, point.

Joachim Low, sélectionneur de l'équipe d'Allemagne a fait l'éloge de son équipe en déclarant qu'elle était digne de la victoire, et les joueurs argentins ont fait l'objet des louanges de Maradonna. Certainement, ils ont bien joué, mais personne n'a osé dire après le match, "Nous avons battu notre adversaire de manière équitable.".

Les vainqueurs ne se laissent pas aller à la joie, et les vaincus quittent le Mondial, n'ayant pas su gagner. Qui est l'auteur ces fautes? Aux les yeux de la FIFA, ces fautes sont "une beauté imparfaite" et font partie de l'humanité et du foot. "C'est impossible d'avoir une Coupe du monde sans aucune faute.", a dit M. Blatter, président de la FIFA, "Les fans aiment discuter de ces événements qui rendent le foot humain.". Beckenbauer a aussi dit que "sans fautes, pas de miracle comme 'la main de Dieu'".

Oui, le Mondial 2010 est devenu une Coupe du monde avec plein de "miracles" et on ne pourra jamais en trouver une autre avec d'aussi nombreuses fautes de jugement. Lors du 1er tour, les doutes sur les buts hors-jeux lors des matchs Suisse-Espagne, Uruguay-Afrique du Sud, Mexique-France, Argentine-Corée du Sud, les cartons rouges de Miroslav Klose (Allemagne-Serbie), de Kaka (Brésil-Côte d'Ivoire), de Harry Kewell (Australie-Ghana), de Gourcuff (France-Afrique du Sud) et d'Estrada (Chili-Espagne), deux buts des Etats-Unis jugés non valables... en 8e du finale, encore un ballon rentré d'au moins un demi-mètre et un hors-jeu de plus de deux mètres...

Ce ne sont pas des "miracles" mais une honte. Si les arbitres de la FIFA continuent à siffler de cette manière, dans quelques années, quand on se souviendra de cette Coupe du monde, rien ne restera dans les mémoires à part des sifflements bêtes et le sons des Vuvuzelas.

La FIFA aurait dû faire des efforts pour empêcher ces dommages, mais ses responsables sont habitués à se cacher derrière le prétexte de la "beauté imparfaite". "La FIFA ne fait aucun commentaire sur les jugements des arbitres sur le terrain...", a-t elle déclaré après le match Allemagne-Angleterre, la prochaine fois encore "le miracle" ou "l'humanité"? Une fois que ces paroles sont lancées, certaines règles des plus importantes sont abandonnées. Où est le "Fair play"? Seulement sur le drapeau de la FIFA? Mais quand on se reppelera des cérémonies d'entrée des deux matchs des 8e de finale du 27 juin 2010, ces deux mots sur le drapeau seront assez indistincts.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao félicite Gillard pour son accession au poste de PM d'Australie
La Chine dispensera des tarifs douaniers pour importations en provence de 33 pays les moins développés du monde
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux