Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 30.06.2010 10h40
Ce C.Ronaldo distant n'était pas digne d'être capitaine

Certains joueurs doivent prendre la responsablité pour toute l'équipe, par exemple C. Ronaldo de l'équipe du Portugal. Le 29 juin, le dernier match des 8e de finale a eu lieu au Green Point Stadium du Cap. Le Portugal a été battu par l'Espagne sur le score de 0-1. Après le match, le capitaine des « verts et rouges » a quitté le terrain tout seul en laissant ses coéquipiers sur la pelouse.

« CR7 » a porté le brassard, conduisant l'équipe du Portugal sur le terrain avant le match. En tant que le joueur le plus cher du monde, il était le personnage clé, dans lequel l'équipe nationale plaçait de grands espoirs. Lors de la cérémonie d'ouverture du match, tous les joueurs portugais ont chanté l'hymne national, les mains sur les épaules, sauf le capitaine Ronaldo dont les lèvres étaient pincées, et qui semblait très nerveux. Puis les joueurs portugais se sont encouragés autour du rond central mais l'attaquant du Real a levé la tête en ouvrant les bras, disant peut-être des prières, sans aucune communication avec les autres.

Lors des premières 45 minutes C.Ronaldo a fait quelques tirs sans succès. Après que David Villa de la Roja ait marqué un but pour son équipe lors de la seconde moitié du match, le Portugal a eu besoin d'un sauveur, qui n'est pas apparu tout au long du match...

Le match s'est terminé, l'homme qui s'est inscrit le seul but du match a foncé dans le tas, et tous les joueurs espagnols se sont associés. C. Ronaldo, livide, a serré la main de David Villa, puis a quitté ses frères la tête basse. Alors que certains footballeurs portugais restaient debouts sur le terrain et ne voulaient pas sortir, particulièrement le gardien Eduardo qui était assis par terre, pleurant et sanglotant. D'autres joueurs et le sélectionneur Carlos Queiroz sont allés sécher les larmes de leur no.1, mais le capitaine de l'équipe, qui devait assumer tout cela, n'était pas là... Par rapport à Fabio Cannavaro, bras autour du cou de son compagon Fabio Quagliarella qui pleurait à chaudes larmes, le capitaine portugais n'a pas été à la hauteur de sa charge. En réalité, sans les efforts d'Eduardo Carvalho (9 sauvetages lors du match), le Portugal aurait perdu bien plus tôt tout espoir de gagner le match.

Coupe du monde 2010

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo