100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 30.06.2010 13h10
Blatter s'excuse auprès de l'Angleterre et du Mexique et parle enfin de vidéo

Le président de la FIFA Sepp Blatter a admis le 29 juin qu'il avait exprimé ses excuses à l'Angleterre et au Mexique qui ont été victimes d'erreurs d'arbitrage lors de leurs 8es de finale respectifs du Mondial 2010 et a promis que la FIFA ouvrira la discussion pour l'introduction d'une assistance vidéo dans l'arbitrage.

Il a confié avoir vu les matchs Allemagne-Angleterre et Argentine-Mexique. Après les matchs, il s'est excusé auprès des sélections d'Angleterre et du Mexique pour les erreurs d'arbitrage. "J'ai exprimé mes excuses aux deux délégations directement concernées. Je comprends qu'ils ne soient pas contents. Les anglais m'ont dit merci, les mexicains ont baissé la tête. "

" On était triste quand on a vu les erreurs faites par les arbitres. Il est évident qu'après les derniers événements survenus dans cette Coupe du monde, il serait insensé de ne pas rouvrir le dossier de la technologie sur la ligne de but ", a dit Blatter.

D'après lui, la FIFA discutera du réajustement des règles de la compétition lors de la prochaine réunion en juillet à Cardiff. " D'une manière générale, on discutera des problèmes de technologie lors de la réunion. Certaines choses doivent être changées, mais c'est impossible pour cette édition ".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Démission du président de la Fédération française de football
Lutte contre un incendie de forêt dans le nord de la Chine
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure