100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 01.07.2010 13h24
Réactions des Nigérians à l'interdiction de l'équipe nationale de football

Les amateurs de football ont appelé les Nigérians à ne pas déplorer l'interdiction présidentielle de deux ans à la participation de leur équipe nationale de football aux tournois internationaux, mais à mettre à profit cette période pour redécouvrir les capacités de ce pays dans ce sport.

Si la plupart des Nigérians étaient sous le choc de cette décision présidentielle, certains ont invité le gouvernement à prendre en considération les sanctions prévues par la FIFA et la Confédération africaine de football (CAF) en cas d'ingérence de gouvernements dans le football.

Ils ont également reconnu que cela affecterait le développement des jeunes espoirs du ballon rond dans ce pays.

Cette décision implique que le Nigeria ne participera pas aux qualifications du tournoi des 23 nations des Jeux africains de 2011 en Zambie, ni aux qualifications de la Coupe d'Afrique des Nations ou aux matches des Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Le président Goodluck Jonathan a émis ce décret mercredi à Abuja à la suite de la mauvaise performance de l'équipe de Super Eagles à la Coupe du Monde qui se déroule actuellement en Afrique du Sud.

Le porte-parole présidentiel Ima Niboro a déclaré à la presse que cette décision avait été prise par le président Jonathan après la réception par celui-ci de la Mission présidentielle sur la Coupe du Monde 2010.

Ce rapport a été présenté par le président de cette mission, le gouverneur de l'État de Rivières Rotimi Amechi.

Les Super Eagles ont été éliminés du tournoi après deux défaites, par 0 à 1 contre l'Argentine et par 1 à 2 contre la Grèce, et un match nul 2-2 contre la Corée du Sud dans le groupe B.

L'ex-entraîneur des Super Eagles Adegboye Onigbinde a déclaré mercredi à la presse à Lagos que la situation dépendait de la manière dont le gouvernement la gèrerait.

"Cela demande de l'introspection et de la réflexion. Nous devons examiner ce qui s'est passé lors de ce championnat et formuler des solutions à nos problèmes footballistiques", a-t-il indiqué.

"Cela signifie que nous ne pourrons pas participer aux compétitions organisées par la CAF et par la FIFA au cours des deux prochaines années", a poursuivi l'ex-entraîneur.

"Mais cela ne nous empêche pas d'organiser des compétitions locales et de remettre sur pieds nos équipes pour les tournois à venir", a ajouté M. Onigbide.

Pour sa part, l'ex-entraîneur de Green Eagles Paul Hamilton a estimé qu'il fallait adresser à la FIFA et à la CAF une notification officielle demandant que l'équipe nigériane soit dispensée de compétitions au cours des prochaines années, afin d' éviter toute sanction.

"Nous devrions mettre à profit cette période pour remettre sur pied nos équipes nationales", a insisté M. Hamilton.

L'ex-footballeur Henry Nwosu, international, a simplement déclaré avoir été choqué par cette annonce.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Blatter s'excuse auprès de l'Angleterre et du Mexique et parle enfin de vidéo
Démission du président de la Fédération française de football
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?