100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 01.07.2010 14h12
Queiroz reste optimiste sur l'avenir : Nous allons disputer le titre de champion d'Europe dans 2 ans

Voici les propos prononcés par le sélectionneur de l'Espagne Del Bosque après la victoire : Je dois remercier le soutien de Fernando Llorente Torres derrière moi. Il a fait beaucoup de travail. Sans lui, David Villa n'aurait pas pu marquer le but et on n'aurait pas pu finir la bataille en 90 minutes.

C'est la 6e fois que l'Espagne se qualifie dans le groupe des huit meilleures équipes de la Coupe du monde, après qu'elle avait vaincu le Portugal par 1 :0 hier. La victoire a rendu Bosque si fier qu'il a fait preuve d'une arrogance qu'on ne lui a jamais connu au Real Madrid. Hier, pour la première fois, il a crié le slogan pour remporter la victoire finale de la Coupe du monde : « On va créer l'histoire. C'est ce qu'on va faire ensuite. Après une longues préparation de 4 ans et 4 matchs durs, je suis convaincu qu'on y arrivera. C'est aussi l'aspiration de tous les joueurs de l'équipe. Après avoir battu le Portugal, notre aspiration à remporter la victoire est plus forte que jamais. »

Les propos de Del Bosque sont sans doute un défoulement de ses sentiments étouffés. Depuis que l'Espagne est devenue une des favorites de la Coupe du monde, au relatif échec des matchs de poule, le vieux sélectionneur a supporté trop de pression. « Il faut que je remporte la victoire en Afrique du Sud, et la base de la victoire est de gagner les matchs. Il faut obtenir le respect des gens avec les matchs. » a dit Bosque. En réalité, sa victoire est également due à son utilisation des remplaçants. « Il est très difficile de jouer contre une équipe aussi puissante que le Portugal. Je dois remercier le soutien de Fernando Llorente Torres derrière moi. Il a fait beaucoup de travail. Sans lui, David Villa n'aurait pas pu marquer le but et on n'aurait pas pu finir la bataille en 90 minutes... »

Le plus important homme de mérite de la victoire de l'Espagne est David Villa. A la 62e minute il a marqué le seul but du matchs offrant la qualification au champion d'Europe parmi les huit dernières équipes. En parlant du match, David Villa a dit : « Je suis très content que l'équipe ait remporté la victoire, malgré le grand défi auquel on a fait face. Ils (le Portugal) ont eu de bonnes performances. Heureusement, on a pu saisir l'opportunité lors de l'attaque. » Le buts marqué a rendu David Villa excité : « J'espère maintenir ce rythme de but. » Cependant, David Villa sait qu'il sera très difficile de marquer un but à chaque match et de réaliser son rêve de Soulier d'Or. Le Paraguay est même plus difficile à jouer que le Portugal. L'équipe est pour la première fois entrée en quarts de finale. Elle est en train de créer l'histoire. »

Bosque et David Villa semblent calmes, par rapport au président de la fédération espagnole de football (Il est également vice-président de la FIFA et président du comité des arbitres), qui est éperdu de joie : « On a gagné, ce qui signifie que notre choix du début est correct. (Vaincre le Portugal par 2 :1 lors des matchs de poule et ne pas faire un match nul.) Jouer contre le Portugal lors du 8e de la final était un choix sage, et on a réalisé un grand exploit. Cependant, quant au match contre le Paraguay, il reste prudent comme David Villa : « Le match contre le Paraguay sera très dur. »

Après avoir été battu par l'Espagne, le sélectionneur Queiroz ne semble pas si déçu : « Le match contre l'Espagne était plutôt un match de dignité pour nous. Nous y sommes arrivés, mais nous avons manqué de chance. Je suis convaincu que les supporters portugais ont la raison d'être fiers de nous. » A travers ce match, Queiroz a trouvé de l'espoir en l'avenir, par exemple, l'Euro 2012. « Nous sommes plus mûrs qu'auparavant. Peut-être que dans deux ans, nous aurons la force de disputer le titre de champion. »

La Coupe du monde 2010

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Blatter s'excuse auprès de l'Angleterre et du Mexique et parle enfin de vidéo
Démission du président de la Fédération française de football
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?