100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 05.07.2010 15h34
Jabulani !
Jabulani, le ballon officiel de la Coupe du monde 2010

Wang Xuefei

Du 11 juin au 11 juillet, tous les amateurs de football seront probablement rivés à leur écran de télévision pour suivre les grandes célébrations de la Coupe du monde. Malgré les performances peu reluisantes de l'équipe nationale de Chine, il semble bien que les Chinois ne feront pas exception.

Comme dans beaucoup de pays, les Chinois sont à l'heure de la Coupe du monde de football. Malheureusement, c'est sans l'équipe de Chine.

Participer à la Coupe du monde, toujours un rêve

C'est depuis la réforme et l'ouverture du pays que les Chinois ont commencé à se passionner pour les matchs internationaux de foot. En effet, dès 1978, la CCTV (chaîne de télévision nationale) retransmettait les matchs de la Coupe du monde; en 1982, elle les diffusait en direct, et en 1986, elle commençait à y envoyer des présentateurs.

Durant toutes ces années-là, le football chinois s'est peu à peu développé. En fait, depuis 1994, année où il a accédé au rang de sport professionnel, il est devenu un sujet de conversation populaire parmi les sportifs. Dans les années qui ont suivi, le football n'a pas eu de difficulté à attirer de grandes foules de supporteurs dans les stades; à ce moment-là, un match constituait toujours un grand événement.

Depuis lors, l'équipe de Chine et ses partisans n'ont jamais cessé d'espérer que l'équipe participe un jour à la Coupe du monde. Toutefois, à maintes reprises, celle-ci a échoué aux qualifications, et ce n'est qu'en 2002 qu'elle s'est finalement qualifiée et y a participé. Tous les amateurs étaient alors en effervescence. Par la suite, déçus du jeu de la ligue professionnelle de façon générale, et plus particulièrement des résultats de l'équipe nationale, surtout depuis son échec aux JO 2008, beaucoup de Chinois se sont un peu désintéressés du football chinois et n'ont pas hésité à le critiquer. Néanmoins, quand l'équipe nationale leur réservait parfois d'agréables surprises, comme le 10 février dernier, alors qu'elle a remporté le match contre la Corée du Sud (ce qu'elle n'avait pas réalisé depuis 30 ans), les amateurs ont semblé reprendre espoir dans le football chinois.

La difficile situation de ce sport en Chine n'empêche toutefois pas les partisans d'admirer les équipes et les joueurs de foot qui sont passés maîtres dans les techniques de jeu. Des équipes comme le AC Milan, le FC Barcelona et l'équipe du Brésil, et des joueurs comme Messi, Ronaldinho, Cristiano Ronaldo et Zidane, sans oublier Beckham (que les jeunes femmes adorent), sont très populaires en Chine. Chacun a sa préférence.

[1] [2] [3]

Source: La Chine au présent

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois rencontre le président du parti au pouvoir du Botswana
Sélection du Renminribao du 2 juillet
Qu'est-ce que la Chine peut apporter à l'Afrique ?
Des entreprises chinoises empêchées d'investir aux Etats-Unis : un nouveau rideau de fer pour garantir la « sécurité de l'Etat » ?
La Chine a besoin de développer ses propres marques
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal