100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 07.07.2010 10h09
Maradona clôture le chapitre de sa carrière en tant qu'entraîneur : réactions
(3 juillet 2010) L'entraîneur argentin Diego Maradona pendant le match de quart de finale de la Coupe du monde 2010 contre l'Allemagne, au stade de Green Point à Capetown.

L'entraîneur argentin Diego Maradona aurait déclaré d'avoir clôturé le chapitre de sa carrière en tant qu'entraîneur lundi, alors que l'association locale de football et l'un de ses amis proches n'ont pas confirmé à Reuters sa démission.

«C'est fini, mon tour est joué », a-t-il déclaré au journal Cronica deux jours après la remarquable victoire de l'Allemagne sur l'Argentine avec le score 4 :0, lors des quarts de finale de la Coupe du Monde. «J'ai donné tout ce que j'avais».

Un porte-parole de l'Association argentine de football (AFA) a déclaré que Maradona n'aurait pas démissionné officiellement et que le Président de l'AFA Julio Grondona voudrait le rencontrer après la Coupe du monde.

Un ami proche de Maradona a déclaré à Reuters: « Je ne peux pas confirmer sa démission, car c'est quelque chose dont ils sont en train de discuter actuellement ».

L'ami de Maradona a ajouté que sa décision serait annoncée au cours d'une conférence de presse, mais il n'a pas précisé à quel moment ce sera fait.

« Diego est chez lui, avec sa famille, et il est en train de réfléchir à tout cela », a-t-il indiqué.

L'adjoint de Maradona et son ancien coéquipier Alejandro Mancuso affirme croire que Maradona va continuer à entraîner l'équipe d'Argentine.

«Connaissant Diego, il est difficile de penser qu'il va baisser les bras avant d'atteindre son objectif : celui de gagner la Coupe du Monde », a déclaré Mancuso à la radio locale. « On ne peut pas nier toutes les bonnes choses qu'il a faites ».

Maradona est revenu à Buenos Aires avec le reste de l'équipe nationale dimanche, le lendemain de la défaite de l'Argentine face à l'Allemagne, qui a réussi à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du Monde.

Les Argentins sont déçus de la défaite étonnante de leur équipe et les médias ont lancé un débat pour essayer de comprendre si Maradona avait toujours sa place en tant qu'entraîneur de l'équipe nationale.
Dans certains sondages en ligne, effectués par les principaux journaux nationaux, la plupart des répondants pensent que Maradona devrait démissionner.

Mais Maradona, enfant des bidonvilles, qui a gagné la Coupe du Monde en 1986 et est devenu l'entraineur de l'équipe en 2008, bénéficie toujours d'un soutien assez important de l'opinion publique.

Dans une apparition publique, le président argentin Cristina Fernandez lui a demandé de garder ses fonctions d'entraîneur. « Tenez bon, Diego! » a-elle dit. « Aucun Argentin ne nous a donné autant de bonheur sur le terrain de football que Diego Maradona ».

Des milliers de fans ont accueilli l'équipe nationale à l'aéroport dimanche dernier, scandant le nom de Maradona.

«Pour moi, Maradona est génial », a déclaré Enrique Gonzalez, âgé de 40 ans. « Il a beaucoup d'expérience de jeu, surtout pour les matchs de la Coupe du monde de football. Il a rattrapé ses lacunes de coaching par le mystique qui émane de lui et son courage. Il est le meilleur entraîneur pour notre équipe».

D'autres pensent que Maradona, qui n'a suivi que deux stages d'entraîneur avant de prendre en main l'équipe nationale, n'a pas d'expérience nécessaire pour faire ce genre de travail.

« Il était certes le meilleur joueur, mais il n'était pas préparé à être entraîneur », affirme José Parra, un ouvrier d'usine de 40 ans.

L'accord de Maradona avec l'AFA est valable jusqu'à 2011, lorsque l'Argentine va accueillir la Copa America.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Urumqi en paix, un an après les émeutes du 5 juillet 2009 au Xinjiang
L'économie chinoise continue à connaître une croissance vigoureuse
Le Japon devrait payer la Chine de retour
Regardez la Chine de manière objective !
Y a t-il un danger que la Chine oublie le passé ?
Qu'est-ce que la Chine peut apporter à l'Afrique ?
Des entreprises chinoises empêchées d'investir aux Etats-Unis : un nouveau rideau de fer pour garantir la « sécurité de l'Etat » ?