100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 23.08.2010 13h25
Supercoupe d'Espagne : FC Barcelone 4-0 FC Séville (5-3)

En Espagne et en Italie les championnats n'ont pas encore repris. Pour calmer socios et tifosi, rien de tel que de proposer une supercoupe comme amuse-bouche d'avant-saison. Li Haoran vous résume 2 rencontres où le spectacle a plus que jamais été au rendez-vous.

Supercoupe d'Espagne : FC Barcelone 4-0 FC Séville (5-3)

Pour débuter, une démonstration, une de plus, signée du FC Barcelone. Et pourtant, les Catalans doivent remonter une défaite encaissée 3-1 à Séville au match aller, mais au Nou Camp, tout est différent. Pedro se charge de mettre le moral adverse dans les chaussettes avec une percée solitaire conclue par Abdoula Konko, contre son camps. Les blaugrana s'appuient ensuite sur leur jouerie et leur irrésistible perle argentine, Lionel Messi. La pulga met son 1er but en exploitant une passe d'orfèvre signée du maître en la matière, Xavi. Sur un service de Dani Alves, l'Argentin met le doublé, ce qui porte l'avance du Barça à 3-0 sur ce match. Le FC Séville a les moyens de reprendre des couleurs, car un seul but suffirait à équilibrer le débat sur les 2 matchs. Avec l'entrée d'Andres Iniesta et David Villa, qui s'associent pour offrir un triplé à Lionel Messi, l'ouverture offerte aux Andalous est noyée. Triplé pour celui qui est en train de marquer l'histoire du football, et nouveau trophée pour Carles Puyol et ses camarades, une 9ème supercoupe pour le FC Barcelone.

Supercoupe d'Italie : Inter Milan 3-1 AS Rome

En Italie contrairement à l'Espagne la Supercoupe se déroule sur une seule rencontre. A domicile, l'Inter se fait surprendre par une belle combinaison entre le mythe vivant romain Francesco Totti et le talentueux latéral Norvégien John Arne Riise. La frappe directe du roux fait mouche et douche pour un temps les spectateurs nerazzuri alors que les supporters de la Louve exhultent. La joie change cependant de côté au fil de la rencontre. Une passe en retrait plein axe de Vucinic surprend son coéquipier Brésilien Juan. Goran Pandev en profite, et c'est 1 partout pour ces 2 formations qui se sont déjà affrontées plusieurs fois en Supercoupe. Leur dernière opposition remonte à 2008. Elle s'était terminée aux tirs au but. A 20 minutes du terme, Samuel Eto'o fils se rappelle aux bons souvenirs du peuple nerazzuri. Le Camerounais profite d'abord d'une passe tendue de Diego Milito pour mettre son pied où il faut, avant de faire la décision finale à la 80ème. C'est cette fois Sneijder qui est à la passe pour le prolifique attaquant qui trompe une nouvelle fois Bogdan Lobont. Marco Materazzi vient faire sa fête en finesse à son coéquipier, et l'Inter continue de dominer l'Italie, malgré le remplaçement de Jose Mourinho par Rafael Benitez. Avec cette 5ème Supercoupe, l'Inter rejoint les rivaux historiques de l'AC Milan en tête du palmarès de cette compétition.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hausse de 42,4% du chiffre d'affaires des entreprises centrales sur les premiers sept mois de l'année
Chine: 27, 66 millions d'hectares de champs ont été transformés en forêts ces dix dernières années
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives