100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 27.08.2010 08h22
Lions Indomptables du Cameroun : un nouveau code de conduite

Un règlement intérieur servant de code de conduite des joueurs et des encadreurs des sélections nationales de football du Cameroun a été rendu public mardi par la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT).

Adopté samedi lors de la réunion du comité exécutif de cette fédération, ce nouveau code de conduite comporte 65 articles contre 25 pour l' ancien texte datant de 1972 remplacé par celui de 2000 signé par décision du ministre des Sports et de la Jeunesse, ancien ministère des Sports et de l' Education physique.

Le nouveau texte énumère un ensemble d' obligations auxquelles est soumis le joueur ou l' encadreur. Il s' agit du devoir de loyauté, de l' obligation de répondre à la convocation de l' équipe nationale, de participer aux matches, aux entraînements et de s' y consacrer.

Sont interdits aux joueurs et encadreurs, les sorties, les réunions et les visites aux tiers sans autorisation. Il leur est en outre interdit les jeux de hasard, l' arrivée tardive aux entraînements, le refus du port de la tenue du groupe, etc.

La liste des sanctions en violation de ces règles est aussi longue. À l' opposé de l' ancien texte qui en comptait 4 (avertissement, blâme, exclusion temporaire et radiation), le nouveau code commence par la mise en garde et se termine par l' interdiction de l' indiscipliné (joueur ou encadreur) d' exercer toute activité relative au football dans son pays avec possibilité d' extension au niveau international.

En plus de l' exclusion définitive de la sélection nationale contenue dans l' ancien règlement, le nouveau texte inclut le paiement des amendes, la suspension des matches et la restitution des primes par le joueur indiscipliné.

La rédaction d' un nouveau règlement intérieur a été suggérée au lendemain de la participation foireuse du Cameroun à la Coupe du monde de football jouée juin-juillet en Afrique du Sud. Un fiasco dû à l' indiscipline caractérisée de la sélection camerounaise reconnue le 2 juillet devant le parlement par le ministre camerounais des Sports et de l' Education physique, Michel Zoah.

"Les querelles et les combats interpersonnels, l' ego surdimensionné de certains joueurs qui n' acceptent pas la présence d' autres talents autour d' eux ont contribué à la sortie prématurée des Lions Indomptables", avait avoué celui-ci.

Le ministre avait alors déclaré que les textes fondateurs de l' équipe nationale de football du Cameroun datant de 1972 allaient être revisités "dans le but d' insuffler plus de professionnalisme, de discipline afin de renforcer la culture des valeurs patriotiques civiles et intellectuelles des joueurs".

Une commission composée des cadres du ministère des Sports et de l' Education physique (MINSEP) et des responsables de la FECAFOOT avait finalement été mise sur pied pour rédiger ce code disciplinaire afin de mettre de l' ordre au sein de la sélection.

Au chapitre des avantages, outre les prises en charge diverses, les joueurs et les encadreurs des équipes nationales ont droit à des primes liées aux recettes de sponsoring. C' est une innovation. Mais reste que le montant de ces primes est fixé par la FECAFOOT.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao et Wen Jiabao appellent à n'épargner aucun effort pour sauver les blessés d'un crash aérien
La Chine et l'Afrique du Sud nouent un "partenariat stratégique global"
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti