100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 27.09.2010 15h41
Le Real Madrid dirigé par Mourinho est-il pire que celui dirigé par Pellegrini ?

Le secteur défensif du Real Madrid dirigé par Mourinho a été largement renforcé. A ce jour, le Real n'a que donné à ses adversaires que six opportunités valides de tirs, alors que ce chiffre était de 20 il y a un an. Cependant, en même temps, l'efficacité offensive de l'équipe a chuté largement, car à ce jour, elle n'a que marqué 6 buts, le tiers du nombre de buts lors de la même période de la dernière saison, qui était de 16.

En mai de cette année, Pellegrini, ancien entraîneur du Real, de nationalité chilienne, qui a fait l'objet de vifs doutes du club et des supporters, a quitté le Real. Avant le départ, il a dit avec colère : « Celui qui me remplacera devra surpasser mes résultats. »

La prédiction du Chilien a lancé un défi au nouvel entraîneur du Real Mourinho. Pendant les 5 premières journées de la dernière saison, le Real Madrid a marqué au total 16 buts et a encaissé 2 buts pour obtenir 15 points. Sous Mourinho, le Real a marqué 6 buts et a encaissé 1 but pour obtenir 11 points pendant les 5 premières journées. Lors du match contre le Levante qui a eu lieu samedi dernier, le Real a fait son deuxième match nul de cette saison. En tenant compte de la situation actuelle, les mérites de Mourinho ne résident que dans l'amélioration de la défense du Real, car pendant les matchs après son entrée en fonction, il est difficile pour les adversaires du Real de marquer des buts.

C'est au début de la nouvelle saison que Mourinho a souligné que la clé du succès du Real lors de cette saison réside dans l'équilibre de l'attaque et de la défense. Ainsi, Mourinho s'est mis d'abord à établir un système de défense ordonné, en mettant 4 arrières et 2 milieux de terrain au poste d'arrière. Le résultat est que l'équipe fonctionne bien sans ballon. Les performances du joueur portugais Carvalho sont les plus remarquables. Ce dernier a accordé une interview il y a quelques jours, en disant : « Ne pas encaisser de but est plus important que de marquer 4 buts. » Voici la quintessence de la tactique de Mourinho.

Maintenant, ce que Mourinho doit faire, c'est de persuader les supporters du Real de croire que son esprit du football peut mener le Real au succès. Appelé le « meilleur entraîneur du monde » par le président du club Florentino, Mourinho va non seulement prouver qu'il est un bon leader, mais il va aussi prouver aux supporters du Real que son équipe peut jouer au football de façon spectaculaire et obtenir de meilleurs résultats que ceux de Pellegrini. Après tout, bien que Pellegrini ait été mis en doute par beaucoup de gens, un grand nombre de supporters et membres du Real se sont opposés à son licenciement juste après une saison.

La passe et la conquête du ballon par le Real sous la direction de Pellegrini n'étaient pas meilleures que maintenant. Cependant, son efficacité de riposte était meilleure. Selon les statistiques, pendant les 5 premières journées de La Liga, le Real de Pellegrini a réalisé 1 135 passes, alors que le Real de Mourinho a réalisé 1 197 passes. Cependant, maintenant l'équipe commet plus d'erreurs, avec au total 525 fautes de passe, alors que ce chiffre était de 465 lors de la même période de la dernière saison.

Quant à la défense, le Real de Mourinho semble ne pas pouvoir être détruit. Il y a un an, le nombre d'actions de sauvetage que Casillas a réalisé était deux fois supérieur à maintenant. Sous la direction de Pellegrini, pendant les 5 premières journées, le Real a intercepté 532 fois, a fait de l'antijeu 81 fois et offert 20 occasions de but à son adversaire. Pendant toute la saison, le Real a encaissé au total 35 buts. Ce chiffre est le plus faible des 6 saisons précédentes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Publication d'un livre blanc sur les droits de l'Homme
La construction du nouveau siège du Comté de Beichuan est achevée
La dispute entre la Chine et le Japon n'est pas finie
L'inflation et les taux d'intérêt repartent à la hausse
Cher Japon, puissiez-vous agir avec sagesse à l'avenir...
La Chine est confiante, mais n'est pas arrogante, elle veut écouter les différents points de vue des pays du monde
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale