100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 26.10.2010 13h33
Togo : des jeunes de 12 à 17 ans en formation dans une nouvelle école de football

Des jeunes de 12 à 17 ans sont actuellement en formation à "Z-SPORT", une nouvelle école de formation en football implantée à Lomé, a appris lundi l'Agence Xinhua d'une source proche de la direction de cet institut sportif.

Cette école située à Aflao Avédji, un quartier périférique de la capitale togolaise, entraîne, sous un régime disciplinaire très rigoureux, ces ces futurs talents, a précisé la même source.

Parmi ces jeunes candidats à la carrière footballistique figure un certain Ibrahim Issifou, 15 ans, élève du secondaire du premier cycle qui attire l'attention avec ses exploits d'attaquant gaucher, a renchéri la même source.

Le football est devenu depuis ces cinq dernières années un domaine de convoitise des jeunes Togolais qui veulent ainsi suivre les pas des stars de leur pays, tels Adébayor Shéyi, Abalo Dosseh, Dossévi Thomas, Kougbadja Kader pour ne citer que ceux-là.

Des observateurs à Lomé estiment que la crise de l'emploi expliquerait en partie l'intérêt de plus en plus grandissant des jeunes Togolais pour le foot mais aussi les énormes opportunités financières liées à ce métier comme l'illustre l'exemple de Shéyi Adébayor.

Le management s'est ainsi vite développé autour du foot et des particuliers et autres hommes d'affaires se livrent à créer des clubs de quartier afin de détecter des jeuns talents pour le marché du "sport roi".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Haïti : l'épidémie de choléra fait plus de 200 morts et l'on craint la propagation de la maladie
La Chine procèdera à une exploration indépendante de Mars en 2013
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine
Le prix Nobel de la paix induit en erreur