Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 22.12.2010 13h21
Tennis : Moya prend sa retraite avec émotion en Argentine

En tennis, ce sont des adieux pleins d'émotion que Carlos Moya a fait dans son match de finale disputé contre l'Argentin Guillermo Canas. Emu aux larmes, l'Espagnol a eu du mal à rester concentré à Buenos Aires, en Argentine.

Le joueur de 34 ans était avec sa femme dans la foule principalement composée de supporters argentins, qui l'ont toujours soutenu depuis qu'il a remporté son premier titre professionnel en 1995. Classé numéro un mondial en 1999, il a déclaré qu'il avait toujours aimé jouer à Buenos Aires, et qu'il avait une "alchimie spéciale" avec son "public de passionnés". Au cours de sa carrière, Moya a remporté 557 des 856 matchs qu'il a joués. Il a empoché quelque 13 millions de dollars américains en prix, et remporté 20 titres, dont son seul Grand Chelem à l'Open de France en 1998. Il a également remporté la Coupe Davis avec l'Espagne en 2004 face aux Etats-Unis.

La foule soutient l'Espagnol dans la balle de jeu, quand Moya décroche la victoire 4-6, 6-1 et 7-2 dans un tie break qui remplace le 3e set. Moya a annoncé qu'il prenait sa retraite le 17 novembre après 15 ans de carrière. Il a indiqué qu'après avoir remporté son dernier match d'exhibition, il resterait dans le milieu du tennis et continuerait de jouer à un certain niveau.

Carlos Moya

Joueur de tennis espagnol

"J'ai eu un certain nombre d'offres de la part de différentes choses dans le tennis. Il y a beaucoup de manières de rester connecté pas vrai ? Je me sens bien. Je me sens bien sur le court, je joue avec plaisir, et d'une manière ou d'une autre je sais que je vais continuer à jouer au tennis."

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Pour la RPDC, réagir à la manoeuvre militaire sud-coréenne "ne vaut pas la peine"
Le PM chinois Wen appelle au renforcement de la coopération sino-pakistanaise pour façonner l'avenir
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher