Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 22.02.2011 13h19
Cyclisme : Gesink prend la tête du tour d'Oman

La plus difficile étape du tour d'Oman a été remportée ce vendredi par le Néerlandais Gesink. Le Norvégien Hagen et le Belge Devenyns sont arrivés quant à eux 2ème et 3ème.

La 4ème étape du tour d'Oman ce vendredi n'était pas seulement la plus pénible mais aussi la plus chaude. Avec ses 157,5 kilomètres et sa côte finale de 5,8 kilomètres jusqu'au sommet du Jebel al-Akhdhar ainsi que sa température de 30 degrés, les 126 cyclistes ont beaucoup sué.

La course partait de l'université du Sultan Qaboos. Dès le début, les compétiteurs montrent qu'ils en veulent. Dans le premier kilomètre tous roulent à vive allure mais tentent peu d'échappée. Le peloton reste donc compacte malgré les tentatives de percée de Tom Boonen.

Au 125ème kilomètre, alors qu'un vent latéral commence à souffler, le peloton se disloque et forme des petits groupes. Au 132ème kilomètre, les 7 coureurs en tête se font rattraper par un groupe de 40 cyclistes.

Arrivée dans la montée finale. Gesink s'échappe tout seul à 2 kilomètres de l'arrivée. Le grimpeur néerlandais n'économise pas ses forces et creuse l'écart avec le reste des coureurs. Il remporte finalement l'étape avec une avance confortable de 47 secondes sur Hagen et de 51 secondes sur Devenyns.

Gesink s'impose donc en tête du classement mais aussi comme le meilleur jeune coureur. Il dispose au classement général d'une avance de 45 secondes sur Hagen.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Chine : pas de protéine de cuir dans le lait (ministère)
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi