Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 18.05.2011 11h34
La mauvaise qualité des championnats chinois, un handicap pour l'industrie du sport

D'après un expert de renom, la faible qualité des ligues domestiques et le manque de superstars constituent un handicap pour l'industrie des sports chinoise.

« La base de l'industrie des sports devrait être constituée par les compétitions domestiques, mais leur qualité n'est pas très bonne, ce qui fait que beaucoup de fans chinois se tournent vers la Premier League anglaise et la Liga espagnole », a dit Chen Shaofeng, Directeur de l'Institut Chinois des Valeurs du Sport.

« Nous ne possédons pas de championnats de grande qualité, et il y a aussi pénurie de vraies superstars dans les sports professionnels, ce qui fait que nous manquons de quelques-uns des éléments de base pour que l'industrie des sports soit florissante », a dit M. Chen lors du Forum du Capital et de l'Industrie des Sports qui s'est tenu lors du China Sport Show 2011 à Chengdu, dans la Province du Sichuan, samedi dernier.

Les plus célèbres icônes du sport chinois sont actuellement le joueur de la NBA Yao Ming, le coureur de haies Liu Xiang, la finaliste de l'Open d'Australie de tennis Li Na et la nouvelle sensation du billard Ding Junhui. Aucun d'entre eux n'exerce régulièrement en Chine.

« Résultat, il n'y a pas de gros revenus pour les diffuseurs, les agences de sport ou les industries de loisirs liées ».

Dans le même temps, un autre responsable a dit que la structure de l'industrie des sports devait être réajustée pour pouvoir supporter sa taille croissante.

« L'industrie du sport a connu une croissance annuelle de plus de 20% lors de la dernière décennie, soit beaucoup plus que celle du PIB de la Chine », a dit Luo Jie, du Centre Administratif de l'Equipement de l'Administration Générale d'Etat des Sports.

« Mais l'industrie de la fabrication de produits destinés au sport représente environ 80% de la totalité de l'industrie du sport en Chine ; ce n'est pas le genre de chiffres que nous aimons voir ».

Afin de changer la situation, a dit l'expert, la première étape devrait être la réforme des systèmes de gestion des différents championnats locaux.

Une entreprise a été créée en 2001 pour exploiter le championnat de football chinois, et cependant, le Département Football de l'Administration Générale d'Etat des Sports en reste encore le plus gros actionnaire, et de facto, le vrai patron de ce championnat.

« Pourquoi les championnats européens sont-ils si passionnants ? C'est parce qu'ils se gèrent eux-mêmes et sont tournés vers le marché. Quand le Gouvernement se mêle des affaires des championnats professionnels, c'est la course à la rente et la corruption qui suivent », a dit M. Chen, se référant à une série de scandales de matches truqués qui ont éclaté dans le football chinois ces dernières années et qui ont vu l'arrestation de plusieurs dirigeants de haut rang.

« C'est seulement quand les clubs et les joueurs seront les vrais propriétaires du championnat que celui-ci pourra vraiment décoller ».

L'opinion de M. Chen est partagée par Lu Hao, Président de D&F Investment Fund, l'organisateur du Forum.

« L'industrie des sports est très populaire en Chine aujourd'hui, mais il y a encore beaucoup de goulots d'étranglement à libérer avant que les investissements ne se déversent dans cette industrie », a dit M. Lu. « Il y a un gros problème, c'est le manque de clarté dans les relations de propriété. Cela freine de nombreux entrepreneurs qui sont désireux d'investir dans les championnats ».


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Le président chinois promet de faciliter les investissements européens
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme