Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 21.07.2011 15h51
Bienvenue à la maison, Yao Ming !

La force douce du charisme de Yao Ming persistera sans doute bien au delà de sa retraite. C'est sans doute pourquoi l'adieu de la superstar de la NBA à sa carrière de joueur de basket professionnel a déclenché une telle émotion dans sa ville natale, Shanghai, en Chine et même dans le monde entier.

Yao Ming a apporté une contribution considérable au sport, à la culture et au commerce durant ses années en NBA. Mais comme il l'a dit lui-même, cette retraite n'est pas un point final mais une simple virgule dans sa vie.

Comme un pont géant traversant l'Océan Pacifique entre la Chine et l'Amérique, Yao Ming continuera à faire la promotion de la compréhension entre une Chine moderne et qui rajeunit et le reste du monde.

Il y a neuf ans, quand il est arrivé à Houston, c'était un jeune joueur maigre. Il revient aujourd'hui en homme accompli. Durant cette période, il a attiré des millions de fans chinois du basket vers la NBA et gagné des admirateurs dans le monde entier avec son engagement envers le basket et son pays.

Ce géant au visage sévère a la même amabilité qu'un gamin de votre voisinage. Son sens de l'humour et de la taquinerie le rendent aussi accessible que génial.

Aux yeux de beaucoup, la Chine n'est plus désormais une nation inconnue de l'Extrême-Orient mais le lieu d'origine de Yao Ming. Sa modestie, son adaptabilité et sa persévérance ont contribué à faire connaître la culture chinoise au monde.

Comme un ambassadeur entre les peuples, la magie Yao Ming va beaucoup plus loin que le terrain de basket et son record personnel de 19 points, 9,2 rebonds et 1,9 contre par match. Yao Ming a pris sa retraite après seulement neuf saisons à cause de fréquentes fractures osseuses et de tendons déchirés, mais son attirance se voit facilement dans sa lutte acharnée contre la douleur et sa loyauté envers sa famille.

La fin de la carrière de joueur de Yao Ming marque le début d'un nouvelle vie dans d'autres domaines, mais il continuera à apporter sa contribution au sport et à son pays. Il a désormais davantage de temps pour réaliser ses rêves d'affaires et créer son oeuvre de bienfaisance.

Maintenant, c'est à notre tour de nous lui exprimer toute notre affection pour toutes les joies qu'il nous a données et toutes les douleurs qu'il a pu endurer en lui-même.

Bien qu'il sera difficile de voir émerger un nouveau Yao Ming sous peu, rien n'empêche un joueur individuel particulier de poursuivre le legs de Yao Ming. Ses performances en dehors des terrains ont fait que sa vie a été un succès dans tous les domaines, inspirant les jeunes en Chine comme ailleurs.

Comme une vigoureuse incarnation de la civilisation chinoise, profonde et étendue, le legs de la « Dynastie Ming » vit.

C'est touchant d'entendre Yao Ming dire qu'il a l'intention de participer davantage à l'entraînement au basket pour les jeunes. « En prenant l'équipe de Shanghai comme plateforme, j'espère que davantage d'enfants prendront part et aimeront les activités physiques, ce qui les rendra plus forts et les aidera à devenir des gens meilleurs grâce au sport ».

Avec un peu de chance, il aidera certains de ces jeunes à devenir des stars et des ponts entre les cultures dans l'avenir...

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois rencontre de hauts officiers de l'armée, de la police armée et des forces de police au Tibet
Le Tibet célèbre le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux