Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 22.07.2011 08h26
Les journaux chinois saluent la contribution de Yao Ming à l'amélioration de l'image chinoise

Les principaux journaux chinois ont consacré jeudi leur Une à la retraite du joueur de basket-ball Yao Ming, en retraçant sa carrière professionnelle, passant en revue sa conférence de presse de mercredi et reconnaissant sa contribution à l'amélioration de l'image et du "soft power" chinois.

Dans un commentaire intitulé "Grands Moments et Rêve chinois" publié jeudi par le Quotidien du Peuple, Yao Ming se voit félicité pour avoir transmis une image saine de la Chine d'aujourd'hui et pour avoir promu l'influence chinoise.

Son sens de l'humour, sa modestie et sa tolérance montrés lors de ses matchs ont impressionné le monde et aidé à résoudre des malentendus entre les différentes cultures, selon le commentaire.

Le Xinhua Daily Telegraph, journal dirigé par l'Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle), a indiqué, dans un commentaire écrit par Xu Jicheng, que Yao Ming avait gagné la dignité et le respect pour les jeunes générations du pays et avait apporté son aide à l'ouverture de la Chine.

Le basketteur chinois a interprété, par ses propres efforts, le slogan des Jeux olympiques de Beijing - "Un monde, un rêve"- un idéal qui ne peut être réalisé dans un monde plein de rejets et de préjugés mutuels.

"Yao Ming a apporté une nouvelle confiance aux plus jeunes générations chinoises", a constaté Xu Jicheng. Certains Chinois sont allés aux Etats-Unis ou en Europe avant Yao Ming, mais sont rentrés dans leur pays en vouant un culte aveugle à l'Occident et ont perdu leur identité culturelle. En revanche, Yao Ming a toujours insisté sur le fait qu'il était "un garçon de Shanghai" et un Chinois, tout en profitant et apprenant de l'Occident.

Jin Shan, un expert en études du sport à l'Académie des Sciences sociales de Beijing, a qualifié, dans le China Youth Daily de jeudi, Yao Ming d'ambassadeur culturel de la Chine, de fenêtre par laquelle le monde extérieur découvre la Chine.

"Yao est sans nul doute une légende du basket-ball en Chine, au regard de sa réputation internationale dépassant le monde sportif. Il a joué un rôle important dans l'amélioration de l'image chinoise dans le monde", a affirmé Li Yuanwei, ancien directeur du Centre administratif de Basket-ball de Chine, cité par China Youth Daily.

Yao Ming , qui fêtera son 31e anniversaire au mois de septembre, a annoncé officiellement mercredi sa retraite du monde professionnel du basket-ball. Il a joué huit saisons en NBA, après avoir été "numéro 1" de la sélection 2002 de NBA.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine compte 485 millions d'internautes et comment utiliser ces ressources ?
Le vice-président chinois rencontre de hauts officiers de l'armée, de la police armée et des forces de police au Tibet
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux