Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 14.11.2011 08h47
Ligue des Champions d'Afrique: Trophée historique pour les Tunisiens (Reportage sur place)

Tous les ingrédients étaient présents, samedi au stade de Radès (banlieue Sud de Tunis) pour fêter le football africain à l'occasion de la finale de la Ligue des Champions d'Afrique, dont le trophée est revenu aux Tunisiens face aux Marocains.

Ayant l'avantage de jouer cette finale retour devant pas moins de 45 mille de leurs fans, les Tunisiens ont entamé la première période d'une façon relativement "timide" en évitant de prendre le risque en attaque.

Lors des cinq premières minutes, chaque formation a essayé de détecter les faiblesses de son adversaire, avec un léger avantage pour les Marocains qui ont opté dès le début pour le haut pressing au milieu de terrain.

Environ 45 mille spectateurs ont du attendre la 10e minute pour voir la première occasion de but pour les Tunisiens de l'Espérance sportive, ratée par le joueur Nyang.

La domination des Marocains au milieu de terrain continua à même d'empêcher leur adversaire de bien mener leurs offensives. Le coach du WAC marocain Michel Decastel a choisi de jouer en bloc en situation d'attaque comme en situation de défense.

Contrairement aux calculs des Marocains, Harrison Aful a concrétisé vers la 22e minutes la deuxième occasion pour les Tunisiens, en marquant le premier but de son club sur un acte technique en plein 18 mètres adverses.

Les Tunisiens auraient pu doubler le score à la 27e minute si le meneur de jeu tunisien Ousama Darraji avait mis une balle en retrait de son coéquipier Aful dans la cage marocaine.

Après le premier but des Tunisiens, la rencontre gagna de l'intensité, avec une application tactique de plus en plus correcte des Tunisiens, qui semblèrent plus confiant surtout avec l'apport constant de leurs milliers de supporters.

Connu pour sa sévérité, l'arbitre ivoirien Doué Noumandiez n'a pas hésité à la dernière minute de la première période et a exclu le Marocain Mourad El Massane pour tacle dangereux sur l'un des défenseurs adverses.

Au retour des vestiaires, les Marocains ont redistribué leurs cartes en donnant plus d'options offensives à leurs attaquants, mais il ont trouvé en face des Tunisiens vigilants et concentrés sur la préservation de leur précieux but marqué en première période.

Jusqu'à la 18e minute de la deuxième mi-temps, les Marocains semblèrent être convaincu par leur infériorité numérique, puisqu'ils n'ont pas menacé réellement le gardien tunisien Ben Chérifia, tout au long de cette période.

Le public commence, de plus en plus, à passionner dans la mesure où un seul but n'est pas tellement suffisant contre une équipe marocaine qui peut à tout moment revenir au score.

Vers la moitié de la seconde période, les Tunisiens commencent à subir le jeu en reculant d'un cran vers l'arrière permettant à leur adversaire de descendre en force en attaque menaçant sérieusement le gardien tunisien.

A huit minutes de la fin du temps réglementaire, les Marocains ne semblent pas être manqué d'un joueur, mais leurs adversaires tunisiens ont bien fermé toutes les issues menant à leur gardien, surtout après la titularisation à la 40e minutes d'un troisième pivot Khaled Moualhi.

Les cinq dernières minutes ont été des plus difficiles pour les joueurs tunisiens, tout comme pour leurs supporters, mais le sifflet final de l'arbitre ivoirien est venu les soulager. Score final 1-0 pour l'Espérance sportive de Tunis, officiellement Championne d'Afrique pour l'édition 2011 après 17 ans.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois rencontre des représentants d'entreprises américains
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?
De la Chine à l'Europe, ou d'un 11 novembre à l'autre
Qui peut sauver l'Europe ?