Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 08.03.2012 14h35
Une commission de l'APCE demande une enquête sur l'élection du président de la FIFA

Une commission de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a demandé une enquête sur la récente élection du président de la Fédération internationale de football association (FIFA), a-t-on appris mercredi auprès du Conseil de l'Europe à Strasbourg.

Réunie mardi à Paris pour approuver un rapport sur "la bonne gouvernance et l'éthique du sport", la commission de la culture, de la science, de l'éducation et des médias de l'APCE a demandé à la FIFA d'"éclaircir pleinement les faits sous-jacents aux divers scandales qui, dans les dernières années, ont terni son image et celle du football international".

Selon la commission de l'APCE, la FIFA devrait ouvrir une enquête interne afin de déterminer si, lors de la dernière campagne présidentielle, les candidats, et notamment le candidat élu, ont profité de leurs positions institutionnelles pour "s'octroyer des avantages indus ou en octroyer à des électeurs potentiels".

Dans un projet de résolution adopté à l'unanimité, la commission a insisté pour que la FIFA publie dans leur intégralité tous les documents judiciaires et autres relatifs au cas de la société suisse de promotion du sport ISL dont la faillite en 2001 avait donné lieu à des allégations de rétrocommissions à des responsables de la FIFA en échange de droits de retransmission télévisée.

Ce texte de la commission sera débattu par l'APCE, qui regroupe 318 parlementaires des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe, à l'occasion de la prochaine session plénière prévue pour le mois d'avril à Strasbourg.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 7 mars
Principales nouvelles du 7 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie