Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 27.08.2012 09h07
Cameroun/football: le coach dément avoir subi des pressions pour rappeler Eto'o

L'entraîneur de l'équipe nationale de football senior du Cameroun, le Français Denis Lavagne a nié vendredi à Yaoundé, avoir subi des pressions pour rappeler en sélection l'attaquant Samuel Eto'o, en vue du match contre le Cap-Vert le 8 septembre à Praia, comptant pour le 3e et dernier tour éliminatoire de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2013.

« Les journalistes ont toujours cet esprit mal tourné à chercher des problèmes là où il n'y en a pas. Je démens formellement avoir subi une quelconque pression, ni de la Fédération camerounaise de football, ni du ministère des Sports et de l'Education physique pour convoquer le joueur Samuel Eto'o Fils pour le match contre le Cap Vert », a déclaré Denis Lavagne, contacté par Xinhua.

« Depuis que j'ai été nommé à la tête de l'équipe nationale de football du Cameroun, aucune de mes listes n'a jamais subi l'interférence des dirigeants de la FECAFOOT, encore moins du ministère des Sports. La convocation de Samuel Eto'o Fils est une décision sportive qui a été prise. J'attends désormais de lui, qu'il mette son expérience au service du groupe ; et qu'il marque beaucoup de buts comme il sait le faire», a expliqué le technicien français.

L'attaquant des Lions indomptables, Samuel Eto'o Fils, sociétaire du club russe Anzhi Makhachkala, avait écopé en janvier d'une suspension de quinze matches réduite ensuite à huit mois après avoir incité ses coéquipiers de l'équipe nationale du Cameroun à boycotter un match international amical face à l'Algérie en novembre 2011 en raison des primes non payées.

Le joueur, quadruple Ballon d'or africain (2003, 2004, 2005 et 2010) avait refusé de faire appel auprès de la Commission des recours de la FECAFOOT.

Dans la perspective d'un retour de Samuel de Samuel Eto'o, la FECAFOOT a nommé en janvier l'ancien international charismatique Rigobert Song au poste de manager général des Lions indomptables.

Selon des sources anonymes au MINSEP et à la FECAFFOT, cette décision visait en réalité, non pas à permettre Rigobert Song ( ancien capitaine de l'équipe nationale) de jouer correctement son rôle de tampon entre l'administration et les joueurs, mais davantage à contrecarrer l'influence de Samuel Eto'o au sein de l'équipe nationale du Cameroun.

La liste des 23 joueurs communiquée vendredi par l'entraîneur national annonce également le retour du milieu de terrain Achille Emana, sociétaire du club saoudien Al Hilal Ryad.

Ce joueur qui n'avait plus joué avec l'équipe du Cameroun depuis la Coupe du monde 2010, avait écopé d'un blâme et d'une amende de 1.000.000 de francs CFA (environ 2000 USD) après avoir traité les responsables de la FECAFOOT de « bandits et de voleurs » au lendemain du fiasco du Cameroun en en Coupe du monde sud africaine.

Les autres joueurs évoluant en France, Espagne, Angleterre, Suisse, Allemagne, Tunisie et Turquie sont des habitués de la sélection nationale de football. Il s'agit des défenseurs Mandjeck, Bedimo, Nkoulou, Mbia, Nounkeu, Nyom et Oyongo.

Les attaquants sont Zoua Jacques, Aboubakar, Choupo, Ndjeng. Parmi les milieux de terrain, on retrouve Matip, Overtoom, Song, Nguemo, Moukandjo, Oumarou.

Enfin, trois gardiens de but figurent dans la liste: Kameni, Ndi Assembe et Feudjou un amateur du championnat camerounais de première division.

Le regroupement des joueurs se fera à partir du 2 septembre à Bruxelles. Les Lions indomptables partiront de Bruxelles le 3 septembre pour Dakar, où ils auront trois séances d'entraînement: deux le mardi 4 et une autre séance le 5 septembre. « Jeudi le 6, départ pour Praia dans la matinée, pour des raisons de trafic aérien, entraînement dans l'après-midi », indique le communiqué de l'équipe.

Le Cap-Vert et le Cameroun s'étaient déjà rencontrés en 2008 dans le cadre du premier tour éliminatoire à la Coupe du monde 2010: victoires des Camerounais 2-1 à Praia et 2-0 à Yaoundé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?