100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 31.05.2010 16h38
2020 : La Chine pourrait dépasser la France pour devenir la première destination touristique du monde

En 1992, l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a indiqué, selon les statistiques, que le tourisme est devenu le premier secteur mondial. À partir de 1994, il a dépassé l'industrie pétrolière et l'industrie automobile et assuré son statut de premier grand secteur mondial parmi les sources de revenus en devises. Dans son rapport de 2009, le Conseil mondial du tourisme et des voyages (WTTC) remarque que le tourisme a contribué à 9,6 % du PIB mondial, ce qui confirme encore une fois l'importance de ce secteur. Aujourd'hui, le tourisme dans les pays développés tels que la Grande-Bretagne, les États-Unis et le Japon occupe plus de 10 % du PIB national.

Et la Chine, son tourisme a-t-il aussi un potentiel considérable ? La réponse est positive. Malgré la crise financière mondiale qui a fait chuter les recettes du tourisme et des voyages de 4,8 % en 2009, le tourisme intérieur en Chine croît rapidement. Selon les prévisions de l'OMT, la Chine remplacera l'Espagne pour devenir le deuxième pays d'accueil de visiteurs internationaux fin 2010, et en 2020, elle pourrait même surpasser la France et devenir la première destination touristique du monde. En 2009, la capitale chinoise Beijing, locomotive touristique du pays, a reçu 167 millions de visiteurs, soit 14,5 % de plus que l'année précédente. Les revenus touristiques de cette année-là ont atteint 244,21 milliards de yuans, soit 10 % de plus que l'année précédente tandis que les revenus des voyages intérieurs du monde n'ont augmenté que de 0,7 % durant la même période.

C'est pour cette raison que le WTTC a récemment organisé les « Jeux Olympiques du milieu touristique mondial » pour la première fois à Beijing. Cela a une signification importante pour le milieu touristique mondial ainsi que pour le développement de la capitale chinoise. Selon Zhang Huiguang, directeur du bureau touristique de Beijing, le WTTC offre non seulement une plateforme à la Chine pour apprendre des expériences avancées des autres pays afin de promouvoir la mondialisation de son tourisme, mais fournit également une occasion aux entreprises touristiques internationales de mieux connaître le potentiel de la Chine et de nouer des coopérations internationales. Ce grand potentiel attire plusieurs entreprises aguerries. Le WTTC, qui représente les plus grandes sociétés mondiales dans le milieu touristique ou des secteurs liés, telles American Express, le groupe français Accor, ou encore Japan Travel Bureau, constitue un forum des dirigeants du tourisme mondial. Pour adhérer au WTTC, les membres doivent posséder une présence internationale, ou être considérés comme des acteurs importants du secteur ou d'une région. Jusqu'à présent, la Chine continentale n'a qu'un seul membre, le Groupe de voyages de la capitale. « Lorsque davantage de sociétés chinoises pénètreront dans ce club influent, la Chine deviendra un grand pays de tourisme », affirme Zhang Huiguang.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le rapportage concernant « l'évaluation des obligations de la Chine en euro » est sans fondement
Les dirigeants des partis politiques européens visitent une région rurale de Beijing
Tout n'est pas rose pour la « Vallée de la joie » de Paris
Le football : un sport pour les pauvres et une coupe du monde pour les riches ?
Expo 2010 Shanghai : il faut prêter une oreille attentive aux explications pour pouvoir comprendre et saisir toutes les merveilles exposées
Avantages et inconvénients de la reconnaissance américaine du « statut d'économie de marché » de la Chine
Chute brutale de l'euro : la Chine continuera-t-elle à racheter les dettes publiques européennes ?