Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 01.01.2011 10h30
Nouvelle-Zélande: le tourisme contribue à la préservation de la culture maori

L'industrie du tourisme de Nouvelle-Zélande contribue à maintenir la culture Maori à flot. Grâce à la promotion des savoir-faire et des coutumes indigènes, il est espéré que des traditions comme la danse "Haka" continueront à rayonner dans tout le pays en 2011 et au-delà.

La Nouvelle-Zélande aime à se décrire comme le plus jeune pays de la planète. C'est il y a 1000 ans seulement que ses premiers habitants, les Maori, ont atteint ses massifs océaniques en canoë. La société polynésienne tribale établie par les Maori a prospéré jusqu'à l'arrivée des premiers colons européens, à la fin du 18ème siècle. La région autour de la ville de Rotorua, au centre de l'Ile du Nord, est considérée comme le berceau des Maori néo-zélandais. A présent, la ville organise de nombreuses activités: des soirées culturelles et des visites guidées dans d'anciens villages Maori notamment.

Chiellie Spiller

Chercheuse

Université de la Technologie d'Auckland

"Ce que les gens veulent vraiment voir, c'est un mode de vie. Ils veulent pouvoir savoir comment les Maori perçoivent le monde."

Joanna McQuair

Touriste américaine

"Je trouve qu'il est vraiment fascinant de voir comment ils cuisinent et se lavent, et toutes ces activités en rapport avec l'eau. On s'est rendu compte qu'ils vivent très simplement. Après toutes ces années, ils vivent encore de manière très simple, sans fard, et ils en sont pleinement satisfaits."

Le village Tamaki Maori est à quelques minutes en voiture de Rotorua... Il s'agit de la première initiative visant à organiser des spectacles Maori en environnement naturel: dans la forêt. Agé de 31 ans, Daniel Kaulana Heretaunga participe à des spectacles mettant en scène la culture Maori. Cela fait trois ans qu'il travaille avec le village Tamaki Maori. Selon lui, il est important pour les communautés Maori de partager leur culture avec les visiteurs. Cela garantit la survie des traditions indigènes du pays.

Daniel Kaulana Heretaunga

Artiste, culture Maori

"Grâce à ces spectacles, nous préservons notre langue, notre culture, et même nos mythes et nos légendes. Nous pouvons ainsi les transmettre à la nouvelle génération qui pourra les mettre en scène à son tour une fois qu'elle aura atteint l'âge. Ainsi, notre langue peut perdurer."

La popularité dont jouit actuellement le tourisme Maori est aussi important pour l'économie du pays que pour la survie de sa culture. D'après les statistiques du gouvernement, le tourisme a récemment dépassé l'industrie laitière de la Nouvelle-Zélande comme principal produit d'exportation. Toutefois, les citoyens du pays sont de plus en plus préoccupés par le déclin de la langue Maori. Peu de jeunes font l'effort de l'apprendre et elle est de moins en moins utilisée dans la vie quotidienne.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine soutient le dialogue entre la RPDC et la République de Corée et insiste sur les pourparlers à six
Un haut fonctionnaire du PCC rencontre le premier chauffeur de train à grande vitesse de Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse