Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 01.03.2011 08h16
Les gouvernements locaux chinois et russe accélèrent le développement touristique d'une île frontalière

Les autorités locales de la Chine et de la Russie ont engagé des discussions pour développer conjointement l'île de Heixiazi, située le long de la frontière, et en faire une destination touristique sans visa pour les citoyens des deux pays.

Une délégation, composée de représentants de la planification de la province du Heilongjiang (nord-est de la Chine), vient juste de participer à une réunion sur le développement de l'île avec le gouvernement du territoire de Khabarovsk en Russie.

Peng Jielin, un membre de la délégation chinoise, a déclaré lundi que les deux parties avaient exprimé la volonté de transformer cette île en une zone exempte de visa, et ont convenu de créer un comité de coopération conjointe pour organiser des entretiens réguliers afin de promouvoir le développement de l'île de Heixiazi.

"Le comité Chine-Russie devrait tenir sa première réunion en avril", a-t-il indiqué.

La Chine et la Russie ont dévoilé la zone frontière sur l'île de Heixiazi en 2008. En vertu d'un accord bilatéral, la moitié de l'île, qui mesure au total 335 km2 et se trouve à proximité du district de Fuyuan, dans le Heilongjiang, appartient à la Chine. L'autre moitié revient à la Russie.

La Chine a entamé une série de projets d'infrastructures sur cette île l'année dernière. Un important projet de construction d'un pont routier a été planifié afin de relier le district de Fuyuan et l'île en octobre 2012.

La partie russe a aussi annoncé d'ambitieux plans d'investissement visant à faire de cette île une destination touristique haut de gamme avec des services de restauration et de divertissement, dont un hypodrome, un centre de logistique et des maisons de luxe.

Du Jiahao, le vice-gouverneur du Heilongjiang, a déclaré plus tôt ce mois-ci que le gouvernement provincial allait participer activement aux entretiens sur le développement de l'île avec la partie russe.

Selon lui, le Heilongjiang espère transformer cette île en une zone éco-touristique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
Chine : les personnes de plus de 80 ans toucheront une allocation
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence