Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 26.04.2011 11h25
France : la suspension éventuelle de la Convention de Schengen portera un coup dur aux voyages des touristes chinois en Europe

Le 22 avril, selon le gouvernement français, la Convention de Schengen a besoin d'être revue. La France a décidé d'arrêter d'appliquer cette convention qui permet la libre circulation des gens dans les pays Schengen afin d'empêcher les émigrés illégaux de Libye et de Tunisie d'entrer.

Le 22 avril, selon une personne de la Présidence française, il existe des défauts dans la Convention de Schengen et on doit réfléchir à un mécanisme permettant d'arrêter temporairement l'application de la convention en cas de désordres systématiques aux frontières de l'Union européenne, jusqu'à la résolution des problèmes.

La Cnvention de Schengen permet la circulation libre dans les pays de Schengen des gens qui détiennent les pièces d'identité délivrées par des pays membres, sans contrôles aux frontières. Selon la Commission Européenne, en cas des bonnes raisons suffisantes, on peut rétablir temporairement les contrôles frontaliers dans les pays Schengen. Selon Michele Cercone, porte parole de la commissaire européenne aux affaires intérieures Cecilia Malmström, cette dernière envisage de présenter au début du mois prochain une proposition visant à reformer le système Schengen.

La Convention de Schengen ne permet qu'aux pays membres de suspendre temporairement des accords en faisant exception dans un délai de moins de 30 jours pour rétablir les contrôles frontaliers, en cas de menaces graves à l'ordre publique et la sécurité à l'intérieur d'un pays membre. Si les menaces persistent après 30 jours, le délai de contrôle pourra être prolongé. La France avait rétabli temporairement les contrôles frontaliers après l'explosion du métro de Londres en Grande-Bretagne en juillet 2005.

Selon des experts du milieu touristique de Beijing, si la France suspendait l'octroi de visas Schengen, le tourisme en Europe des habitants de Beijing serait gravement affecté, car cela ferait augmenter le prix des voyages.

Aujourd'hui, la France reste une destination indispensable pour les voyages en Europe. Avec la France comme noyau, les itinéraires sont prolongés en Allemagne, en Italie, en Suisse, en Belgique, en Autriche, au Vatican et dans d'autres pays. Ainsi, si la France suspendait le visa Schengen, la demande de visa prendrait plus de temps aux agences de tourisme et demanderait plus d'argent aux touristes. Selon Sun Lichan, directrice du département de marketing de Byecity.com, d'abord, le temps pour demander le visa sera prolongé à 10 jours de travail contre 7 jours actuellement. Deuxièmement, comme la France demandera un visa indépendant, les touristes devront payer des frais de visa de 400 yuans.

La France constitue un passage principal des voyages en Europe, et de nombreux touristes aiment y faire des achats. La suspension temporaire du visa Schengen par la France portera un coup dur aux voyages en Europe, d'après Sun Lichan.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va intensifier ses efforts pour réduire la pauvreté dans les régions rurales
La Chine aura sa propre station spatiale en 2020
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde