Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 17.05.2011 08h47
Les touristes chinois reviennent au Japon

Le Japon devrait rapidement revenir figurer parmi les destinations des touristes chinois après une chute temporaire due au séisme et au tsunami du 11 mars dernier et de la crise à la centrale nucléaire de Fukushima qui a suivi.

Le Consulat Général du Japon à Shanghai vient en effet d'accepter vendredi dernier les demandes de visa d'un groupe de touristes venant de la Province du Zhejiang et souhaitant visiter Tokyo.

D'après Kyodo News, ce groupe de trente personnes arrivera à l'Aéroport de Tokyo Haneda le 23 mai et quittera le Japon depuis l'Aéroport International de Kansai le 28 mai.

C'est la première fois qu'un groupe de touristes chinois souhaite aller à Tokyo pour des raisons touristiques depuis le tremblement de terre et le tsunami catastrophiques qui ont dévasté le Nord-Est du Japon et la crise nucléaire qui en a résulté, et qui ont causé la pire crise qu'a connu ce pays depuis la Seconde Guerre Mondiale.

Depuis des années, l'économie japonaise chancelante profitait du coup de pouce de centaines de milliers de touristes chinois pour qui l'achat de produits « made in Japan » était une de leurs activités favorites.
Mais ces récents désastres ont balayé les efforts du Gouvernement pour attirer davantage de visiteurs et stimuler son économie.

Les chiffres de l'Agence Japonaise du Tourisme ont montré que les touristes du Continent chinois voyageant au Japon étaient 1,41 million en 2010, et qu'ils étaient plus de 200 000 rien que pour les deux premiers mois de cette année. Mais en avril, les visiteurs étrangers au Japon ne représentaient plus qu'un tiers du nombre de ceux étant venus lors du même mois de l'année dernière.

Katsuaki Suzuki, Directeur du Bureau de Shanghai de l'Organisation Nationale du Tourisme du Japon a dit lors du Huitième Salon Mondial du Voyage, qui s'est tenu à Shanghai du 12 au 15 mai, que le nombre de touristes chinois avait chuté de 50 au moins, ce qui veut dire d'énormes pertes économiques, du fait de leur pouvoir d'achatn d'après un article publié sur le site ifeng.com.

Bien que les craintes provoquées par les fuites du réacteur de la centrale demeurent, les Chinois, et en particulier les jeunes, peuvent aisément se tenir au courant à partir de diverses sources sur ce qui se passe à la centrale de Fukushima.

L'Administration Nationale du Tourisme de Chine avait dit avant les vacances du 1er mai qu'il était possible de voyager au Japon, le pays ayant débuté les travaux de reconstruction et les zones touchées par le séisme revenant à la normale.

Résultat, un certain nombre de groupes de touristes chinois, tous composés de plus de dix personnes, ont franchi le pas et ont même voyagé aux alentours de Kansai et de Kyushu.

Kyodo News a écrit dans un article spécialement consacré aux voyages de ces touristes que les visiteurs chinois étaient chaleureusement accueillis partout où ils allaient et que les responsables locaux venaient les fêter et organisaient même des banquets pour eux.






Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme