Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 09.06.2011 16h39
Le prochain visa à entrées multiples pour les touristes chinois allant à Okinawa suscite l'inquiétude de certains employés de l'industrie

Selon jnocnews.jp, le gouvernement japonais va distribuer un visa à entrées multiples aux touristes chinois allant à Okinawa. Cela a provoqué un grand intérêt de la part des touristes chinois riches mais en même temps une inquiétude des certaines personnes de l'industrie touristiques d'Okinawa.

Selon les informations de la presse locale, la décision du gouvernement japonais sur la distribution du visa à entrées multiples aux touristes chinois allant à Okinawa a suscité des doutes des certains travaillant dans l'industrie touristique japonaise. D'après eux, les touristes chinois pourraient très probablement prendre Okinawa en tant que passage mais ne pas utiliser beaucoup de temps pour la visiter. Le Ministère des Affaires Etrangères chargé de la distribution du visa a montré la même inquiétude et en train de considérer s'il faut ajouter le séjour à Okinawa comme condition nécessaire pour obtenir le visa. La première intention du gouvernement japonais pour la distribution du visa à entrées multiples aux touristes chinois était de redresser l'économie d'Okinawa. Donc, l'affaire la plus urgente est comment obtenir une rentabilité réelle via cette politique.

Le visa à entrées multiples est proposé aux touristes chinois qui ont un certain pouvoir d'achat. Selon la politique, les touristes chinois avec ce genre de visa doivent entrer au Japon par Okinawa lors de leur première arrivée. Le visa est valable pendant 3 ans et il n'y aura pas de limitation sur la fréquence. Et la durée du séjour des touristes chinois au Japon est réajustée à 90 jours au lieu de 15 jours. Donc, le domaine touristique dans son ensemble pense que cette politique amènera une rentabilité économique considérable à Okinawa.

Cependant, certaines personnes croient qu'il existe des défauts à cette politique. Pour les touristes chinois, il ne faut qu'entrer au Japon par Okinawa lors de leur première arrivée pour obtenir ce visa à entrées multiples et il n'y a aucune limitation sur le lieu d'entrée dans le pays par la suite. Ainsi, Okinawa pourrait être considérée comme passage pour ces touristes. En plus, selon la politique, on peut obtenir ce genre de visa à condition d'atterrir à Okinawa. Certains employés de l'industrie touristique ont indiqué que si les touristes chinois s'arrêtent seulement à l'aéroport Naha à Okinawa, l'intention primaire de la distribution de ce visa sera inversée.

« Si les touristes chinois font d'Okinawa une station de transit, on n'obtiendra pas du tout l'objectif de rentabilité économique », d'après le Ministère des Affaires Etrangers. Actuellement, le tâche primaire est de résoudre les problèmes concernant le séjour des touristes chinois et les faire y rester au moins une soirée. En même temps, comment s'assurer si les touristes ont enregistré un séjour doit aussi être considéré. D'autre part, si la formalité est très compliquée, le nombre de visas et la durée d'attente seront aussi directement influencés. Dans ce cas là, le Ministère des Affaires Etranger a indiqué : « C'est un système marquant qui constitue une première au Japon, et il sera amélioré en détail dans l'avenir. »

En tant que région d'essai de la politique sur la distribution du visa à entrées multiples aux touristes chinois allant à Okinawa, le district montre un grand désir d' accueillir plus de touristes chinois et envisage de lancer diverses activités de promotion. Le responsable de l'administration locale d'Okinawa est positif sur cette politique : « Pour que plus de touristes chinois puissent rester à Okinawa et se réjouir des paysages de plages, il est nécessaire d'établir une série d'itinéraires de charme. »

 

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'engage à promouvoir la coopération sino-cubaine (Xi Jinping)
Rencontre entre les ministres chinois et sud-coréen de la Défense en marge du Dialogue Shangri-La à Singapour
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?