Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 23.10.2011 11h03
Le nombre croissant de touristes chinois à l'étranger affectera le secteur touristique de l'Europe (rapport)

Les agences de tourisme européennes ont beaucoup à faire pour attirer les touristes chinois sur le marché mondial, la forte croissance des voyageurs chinois à l'étranger leur apportant un changement significatif et des bénéfices importants, selon un rapport réalisé par l'Ecole des études orientales et africaines de l'Université de Londres.

Le nombre de touristes chinois en Europe devrait augmenter à 4,5 millions d'ici 2015 et à environ 8,6 millions d'ici 2020, prévoit le rapport, intitulé "Comment le développement du tourisme chinois va changer l'industrie touristique européenne".

Selon le rapport, cette augmentation pourrait apporter au secteur touristique européen un revenu potentiel de plus de 2 milliards d'euros d'ici dix ans.

Le rapport rappelle qu'en 2010, les touristes chinois à l'étranger ont dépensé 35 milliards d'euros lors de leurs voyages, en hausse de 14% en glissement annuel. Ce chiffre devrait atteindre 40,2 milliards d'euros en 2011, soit une augmentation de 14,6%.

"Le secteur touristique européen a encore beaucoup à faire pour mieux s'adapter à l'afflux des touristes chinois", estime le rapport.

Le rapport révèle que par rapport aux sites Internet officiels des entreprises, les informations venant des médias et réseaux sociaux ont plus d'influence sur la prise de décision des voyageurs chinois, car la plupart d'entre-eux préfèrent voyager de façon indépendante plutôt que de participer à un voyage de groupe.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Nouvelles principales du 21 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne