Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 27.01.2012 10h16
Le shopping des touristes chinois du Nouvel An peut-il sauver l'Europe ?

Selon un reportage du journal de la communauté chinoise en France « Nouvelles d'Europe », le vieux continent attire un grand nombre des touristes de la partie continentale de Chine qui souhaitent visiter des destinations internationales durant les vacances de la fête du Printemps. Bien que les prix des voyages de groupe aient augmenté de plus de 10 % par rapport aux années précédentes, on constate une augmentation de 115 % des groupes en partance. Qu'est-ce qui attire tant ces voyageurs ? « Ils veulent tous faire du shopping ! », affirme le responsable à Nanchang d'une agence de voyages organisés à l'étranger. « Les nouveaux riches urbains consommateurs de luxe forment le moteur du tourisme en Europe durant la période du Nouvel An chinois », indique Jiang Jiang, directeur de l'agence de tourisme Guangda International dans la province du Jiangxi.

Avec l'appréciation graduelle du yuan et la chute de l'euro ces dernières années, de plus en plus de Chinois se tournent vers le marché européen durant leur semaine de congés. Évidemment, ceci est un commerce qui bénéficie à toutes les parties : grâce au taux de change avantageux, les Chinois ont besoin de dépenser moins de yuans pour acquérir les objets qu'ils convoitent, et stimulent ainsi l'économie européenne en difficulté. Il y a quelques jours, un journal anglais affirmait d'ailleurs que les touristes chinois du Nouvel An « sauvaient l'Europe ».

Dans le journal Xinxi Ribao de Nanchang, le directeur de l'agence de tourisme Guangda International souligne que ses clients partant en Europe souhaitent avant tout acheter des montres et des chocolats suisses, des sacs à main, lunettes, cosmétiques et parfums français, ainsi que de la joaillerie et maroquinerie d'Italie. Selon une source du secteur, les touristes de la fête du Printemps préfèrent souvent raccourcir les itinéraires et les visites pour laisser plus de temps au shopping.

« L'année de la Chine » vivement saluée en Europe

« Chaque année aux alentours de la fête du Printemps, les files d'attente aux comptoirs de détaxe de l'aéroport Charles de Gaulle-Paris s'allongent. Une grande partie des intéressés sont chinois », affirme un agent d'achat de Nanchang qui effectue souvent des trajets commerciaux entre la Chine et l'Europe.

Le monde du luxe se cale également sur le rythme. « Auparavant, seuls les Chinois profitaient de la fête du Printemps pour voyager, mais désormais, les marques de luxe organisent des promotions spéciales pour le Nouvel An chinois pour répondre aux goûts de ces consommateurs », explique-t-il.

Yuan Yunkai, directeur de l'agence de voyages Baishitong dans le Jiangxi, indique que depuis quelques années, avant le début de la grande vague de tourisme de la fête du Printemps, des agences européennes viennent intensifier leurs opérations de promotion dans les grandes villes comme Beijing, Shanghai et Guangzhou. « Les Chinois de la partie continentale ont dépassé les Japonais et les Chinois de Taïwan auprès des hommes d'affaires européens et sur le marché du tourisme. Les Européens traitent avec de plus en plus d'égards le marché chinois », estime-t-il.

« Chaque année, les pays européens comme la Grèce nous invitent à venir en visite », révèle Jiang Jiang. Selon lui, les pays touchés par la crise de la dette en Europe comptent à présent sur le pouvoir d'achat des consommateurs du Jiangxi, qui représentent un « don » précieux dans les circonstances actuelles.

Le shopping des Chinois peut-il « sauver » l'Europe ?

Selon un article récent du journal britannique Financial Times, les vitrines parisiennes sont désormais décorées à l'attention des touristes chinois, pour les encourager à délier un peu plus leurs bourses. Ces consommateurs représentent une opportunité de profit dans une Europe en crise économique. Si la Chine sauve l'Europe, ce ne sera pas sur le marché des obligations, mais plutôt grâce aux valises de ses citoyens voyageurs.

L'économie mondiale est en récession, les revenus des Européens diminuent, le pouvoir d'achat s'effondre. Heureusement que les consommateurs chinois viennent maintenant combler le vide en Occident.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 30 janvier
Sélection du Renminribao du 30 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?