Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 28.03.2012 13h21
Accor accentue la sinité dans sa chaîne d'hôtel

Accor, le plus grand hôtelier en Europe, a déclaré qu'il espère exploiter plus largement le marché chinois à travers ses hôtels haut de gamme en requalifiant ses hôtels Grand Mercure, en fonction de la clientèle chinoise.

Le groupe a également déclaré qu'il espère porter le nombre d'hôtels Grand Mercure en Chine à 65 d'ici 2015, une première étape importante vers une stratégie de marque plus souple et plus adaptée au contexte local en Chine. Actuellement, il compte environ 10 hôtels Grand Mercure dans le pays.

"Notre ambition est de renforcer notre expansion internationale et en particulier dans les marchés à forte croissance comme l'Asie - et plus particulièrement en Chine, où le dynamisme de l'économie ouvre de nouvelles frontières dans le secteur de l'hôtellerie", a déclaré Grégoire Champetier, directeur général du marketing du groupe Accor.

Accor vient de lancer la nouvelle marque Grand Mercure à Shanghai, offrant à ses clients plus de services et d'éléments chinois, tels que des séances dequotidiennes tai chi et davantage de cuisine chinoise, y compris un spécial menu 24 heures.

"Le Grand Mercure (mei jue en chinois) est lancé dans le cadre de notre projet global de modernisation de notre portefeuille de marques. Nos clients s'attendent à ce que maintenant nos marques soient capables de comprendre la diversité et la complexité de leur identité», a déclaré Champetier, ajoutant que son entreprise «a pris conscience de l'opportunité quant à l'augmentation significative des touristes chinois sophistiqués pour créér sur le marché un hôtel haut de gamme sans précédent en Chine".

Avec une présence internationale, Accor espère offrir des produits hôteliers traditionnels mélangés à des cultures locales.

"Dans le secteur de l'hôtel, une taille unique ne convient pas à tous et la Chine mérite un traitement très spécifique», a déclaré Champetier.

Selon le 12e plan quinquennal (2011-2015), les revenus de la nation touristique devraient atteindre au total 2,5 trillions de yuans (397 milliards de dollars) en 2015, soit 4,5 % du produit intérieur brut. L'industrie du tourisme florissant aurait attiré plus d'hôtels à accroître leurs investissements et à rechercher l'innovation sur l'un des plus importants marchés touristiques au monde.

Les statistiques de l'Administration nationale du tourisme chinois montrent qu'en octobre 2011, la Chine comptait un total de 2,123 hôtels quatre étoiles et 578 hôtels cinq étoiles, avec Shanghai devant les autres pour ce qui concerne le prix moyen de la chambre d'hôtel 5 étoiles, à savoir 969,5 yuan la nuit..

L'administration du tourisme a également prévu qu'environ 10.000 établissements étoilés devraient être ouverts dans le pays d'ici 2015.

Les analystes du secteur attribuent le boom de l'hôtellerie en Chine à la baisse de régime de l'économie européenne et américaine. Se trouvant à l'étroit pour se développer sur leurs marchés traditionnels, les chaînes hôtelières concentrent leur expansion sur les pays émergents, en particulier la Chine.

"Un marché particulièrement fort se trouve à Shanghai", a déclaré Elizabeth Randall, directeur général de la société de recherche hôtel STR Global. L'Expo universelle de Shanghai 2010, qui a pulvérisé les précédents records de fréquentation de l'Expo, a dopé le revenu par chambre (Rev PAR) à Shangaï, un indicateur-clé de performance hôtelière : dans les neuf premiers mois de 2010, il était en hausse de 64% par rapport à l'année précédente, atteignant 104, 50 dollars.

M.Champetier a déclaré que le groupe cherche à rééquilibrer sa stratégie relative aux recettes et de faire des bénéfices en provenance d'Asie-Pacifique et d'Amérique latine qui compte pour la moitié de son chiffre global, à maintenir une croissance stable de développement et d'accroître sa capacité en forte croissance sur les marchés en développement tels que la Chine en particulier.

" Il est clair que la Chine deviendra dans quelques années le premier marché touristique du monde. Nous faisons tout ce que nous pouvons, en termes de marques et d'organisation, pour développer le marché chinois."

Accor est en train de construire un dixième Grand Mercure en Chine, portant son total dans le pays à 20, selon Sam Shih, président d'Accor Grande Chine. Sam Shih espère que le sur-mesure Grand Mercure va devenir l'un des moteurs de la croissance future du groupe Accor ici.

En Chine, depuis 1985, Accor exploite actuellement sept marques, dont Sofitel, Pullman, Grand Mercure, Novotel et la marque d'hôtel économique Ibis en Chine. Le groupe prévoit également de quadrupler son réseau en Chine d'ici à 2015 des 121 hôtels actuels qu'il gère.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine