Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 05.07.2012 16h54
Des boutiques de luxe américaines proposent de nouveaux services en langue chinoise

Selon The World Journal, ces deux dernières années, le nombre de touristes de la partie continentale de Chine qui sont allés aux Etats-Unis pour faire des achats a fortement augmenté. Ils ne se satisfont plus des produits des marques de deuxième ou de troisième plan dans les Outlets mais visent ceux des plus grandes marques internationales de luxe. Et c'est ainsi que certaines boutiques de Beverly Hills ont embauché des employés qui parlent le mandarin et le cantonais.

D'après une employée d'origine chinoise de la boutique Chanel à Beverly Hills, ils accueillent de nombreux chinois ces dernières années et leur marque est l'une de celles que les Chinois apprécient le plus. En général, les touristes ne partent pas sans dépenser une fois qu'ils sont entrés. Et beaucoup de consommateurs venus de la partie continentale achètent trois à cinq sacs en une seule fois. La boutique compte trois vendeurs qui parlent le chinois et ils accueillent tous les jours les groupes qui leur rendent visite. Cette employée a rappelé avoir vu deux visiteurs venus des régions du Nord-Est de la Chine. Après avoir appris qu'un certain modèle de sac coûtait 5 000 dollars, ils lui ont répondu qu'ils en voulaient deux, jugeant leur prix relativement bon marché.

Une mère et sa fille venues de la province du Liaoning sont sorties de la boutique avec plusieurs produits dans leurs mains en y étant resté seulement moins d'une heure. Le pouvoir d'achat des Chinois étonne les Américains. Certains habitants locaux ont pris même des photos avec leur portable. Mais cette employée a indiqué que ce genre de scène a lieu tous les jours dans sa boutique parce que toutes les saisons sont pleines saisons.

D'après une employée de Louis Vuitton, ce sont les Chinois et les Sud-Coréens qui dépensent le plus. Les vendeurs qui parlent le chinois peuvent diminuer les obstacles de communication avec les consommateurs. En économisant du temps, c'est également bon pour le chiffre d'affaires. Elle a expliqué que certains touristes de la partie continentale ne parlaient pas l'anglais et que, comme il leur était difficile de communiquer avec les gestes, ils ont abandonné ainsi leur projet d'achats. C'est sans doute dommage pour la boutique.

Tiffany est une des marques de bijoux que les touristes chinois aiment beaucoup. M. Huang, venu de Beijing, comptait acheter une bague en diamants de Tiffany pour demander sa petite amie en mariage. Avant son départ, il avait entendu dire que les diamants coûtaient moins cher aux Etats-Unis. Arrivé sur place, il a constaté que c'était tout à fait exact et qu'il y avait plus de modèles et de nouveautés dans les boutiques. « Cela aurait été dommage pour moi si je n'en avais pas acheté », a-t-il dit.

On peut trouver également des visages asiatiques dans les boutiques de Miu Miu, Prada et Dior. Certains peuvent même parler plusieurs langues. En plus des boutiques de Beverly Hills, les magasins qui accueillent souvent les groupes de touristes chinois tels South Coast Plaza mettent leurs annonces d'embauche sur les sites d'emploi comme Craiglist et Monster. Par ailleurs, plusieurs boutiques acceptent actuellement le payement via cartes China Unionpay en plus des cartes Visa et MASTER, ce qui aide bien les consommateurs venus de la partie continentale de Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire