Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 13.03.2006 09h52
Des cas de violence domestique dans 81 millions de familles chinoises

Wang Xianzhen, député à l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement) de Chine, a déclaré mardi 7 mars, la veille de la Journée internationale des Femmes, qu'en Chine, le nombre de cas de violence domestique augmentait au sein de familles et que les femmes en étaient les principales victimes.

Craignant que le divorce apporte une conséquence négative aux enfants, beaucoup de femmes ne veulent pas dire la vérité aux autres et par conséquent, elles souffrent tant mentalement que psychologiquement.

La plupart des cas de violence domestique sont produits, quand des maris battent leurs femmes. Dans certains cas, des personnes âgées ou enfants dans une famille en sont les victimes. Chaque année, la violence domestique cause des morts et des blessures dans la famille. Selon un récent rapport publié par l'Académie des Sciences sociales de Chine intitulé : «1995 ? 2005 : Rapport sur l'égalité entre sexes et le développement des femmes », 30% des 270 millions de familles en Chine ont des problèmes de violence domestique et les auteurs d'une telle violence étaient pour la plupart des hommes.

La Chine a publié beaucoup de lois et règlements visant à prohiber la violence domestique. Cependant, comme certains députés à l'APN l'ont dit : ces lois et règlements n'ont pas donné une définition nette sur la violence domestique et la punition s'y rapportant, qui n'était pas sévère, est difficile à appliquer. C'est pourquoi ces lois et règlements ne peuvent pas protéger les femmes avec efficacité.

Wang a dit qu'un nombre croissant de cas de violence domestique sont produits au sein de familles, en raison d'une vive compétition dans la société et que sous une forte pression, beaucoup d'hommes déchargent leur pression, en battant leurs femmes. Parallèlement, des femmes sont soumises à une discrimination dans certains domaines, comme l'éducation et la mariage.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.