Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 31.08.2007 11h18
Chine : la grande majorité des cols blancs déjeunent mal

L'ancien dicton qui recommande « prendre un bon petit déjeuner le matin, manger à satiété à midi et manger peu le soir » est devenu pour les cols blancs chinois, qui n'en peuvent plus de travailler à un rythme accéléré, une sentence surannée et désuète qu'il faut changer en « ne plus manger le matin, manger à l'improviste à midi et se rassasier le soir pour satisfaire entièrement la faim de toute la journée ».

Cependant, ce repas « à l'improviste » de la journée suscite l'envie de tous les établissements de restauration le prend en considération et n'ose pas le négliger, car, selon les gens du milieu, on compte à midi, pour la seule ville de Beijing, plus de 2 millions de cols blancs qui descendent de leurs bureaux pour prendre un repas léger et rapide. Et si l'on calcul d'après 8 yuans pour un client, le montant total du fast-food de midi de la journée s'élève alors à 16 millions de yuans, ce qui est une recette non négligeable.

Le Secrétaire Général Adjoint de l'Association chinoise de gastronomie Bian Jiang a dit que d'après les chiffres établis, environ 40% des cols blancs mangent à midi dans les réfectoires de leurs unités de travail, alors que 30% prennent leur casse-croûte contenu dans une boîte.

Notre correspondant a procédé à une enquête qui montre que 94% des cols blancs se montrent insatisfaits de leur repas léger et sommaire qui n'a aucun goût, qui est peu en variété et qui est ni nourrissant ni nutritif. Mais les cantines sont bondées à l'heure du déjeuner, les petits restaurants sont malpropres et parfois on peut même trouver quelque chose de sale dans la bouche, tandis que les envois de casse-croûte en boîte sont toujours en retard. Mais ce qui suscite le plus leur mécontentement c'est le peu de variété des plats et surtout le goût désagréable, mauvais et fade de ces derniers.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La Chine compte 1.989 métiers et professions

 La Chine accélèrera la construction du système des HLM

 La Chine contrôlera rigoureusement les anabolisants

 L'aéroport international de la Capitale augmente la qualité de ses services

 Une licence obligatoire pour garantir de la qualité des produits alimentaires

 Exposition universelle Shanghai 2010 : 163 pays et organisations internationales ont déjà confirmé leur participation
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.