Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 03.06.2008 10h57
Adieu aux sacs plastiques

Vous voulez un sac plastique ? Alors payez le. C'est ce que les clients se sont entendus dire à la caisse des supermarchés, grands magasins et épiceries à travers le pays ce dimanche 1er juin 2008.

Suite à l'adoption d'une loi du gouvernement visant à réduire la pollution, les vendeurs ont arrêté de distribuer des sacs plastiques gratuits depuis ce 1er juin.

Les sacs plastiques étaient indubitablement pratiques, mais étaient nuisibles pour l'environnement.

D'après la Commission Nationale du Développement et des Réformes (CNDR), au moins 1 300 tonnes de pétrole étaient nécessaires pour satisfaire la demande quotidienne de sacs des supermarchés.

"Les sacs plastiques ne sont pas biodégradables", a dit Men Xiaowei, responsable du ministère du commerce, dans une interview internet. "Et le plastique représente 3 à 5 % des déchets quotidiens, dont la plupart proviennent des sacs plastiques".

"C'est pourquoi les clients sont exhortés à apporter leur propre sac", a-t-il dit. "Limiter l'utilisation de sacs plastiques protège l'environnement."

Le Gouvernement a interdit les sacs ultra-fins ou d'une épaisseur inférieure à 0,025 mm car plus les sacs fins, plus ils sont nocifs pour l'environnement.

Mais la grande question est : Est-ce que la population chinoise, qui bénéficie de sacs plastiques gratuits depuis une décennie, pourra-t-elle se défaire de cette habitude ? Et qu'est-ce qu'en pensent les vendeurs ?

"Peu importe combien coûte un sacs plastique. Ce qui compte ce sont nos efforts pour protéger l'environnement", a dit Wang Li en rangeant ses courses dans un sac en toile.

Une autre cliente, qui s'appelle également Wang, en train de faire ses courses dans un Jian-Mart, a dit : "J'apporterai mon propre sac et utiliserait des sacs plastiques lorsque j'en aurai vraiment besoin."

"Je ne pense pas que 0,2 yuan soit trop chère", a ajouté un autre client. "J'apporterai mon propre sac lorsque je vais au marché. J'achèterai un ou deux sacs plastiques seulement lorsque j'ai beaucoup de choses à acheter comme aujourd'hui".

Mais Wang Jingnian, un vendeur de légumes a déclaré qu'il continuerait à offrir ses sacs plastiques car 0,2 yuan est un montant insignifiant "Et cela ne me gêne pas de les offrir à mes clients, les légumes ne sont pas faits pour être mis dans des sacs en toile."

De nombreux clients pensent également que les sacs plastiques sont nécessaires, et une interdiction totale sera dure à suivre pour eux. "Je dois utiliser des sacs plastiques, notamment pour la viande et les légumes, et je pense que 0,1 yuan est acceptable pour un sac", a dit Ye, une autre cliente.

Les vendeurs ont commencé à faire payer 0,2 yuan (0,018 euro) par sac plastique et plus de 10 yuans pour un sac en toile. Les supermarchés tels que Wal-Mart, Carrefour et Jian-Mart ont créé des caisses écologiques pour les clients apportant leurs propres sacs.

Les vendeurs sont libres de fixer le prix de leurs sacs plastiques mais ils ne devront pas être moins chers que leur coût de revient. "Certains vendeurs craignent de perdre leurs clients si les sacs sont vendus trop chers", a dit le vendeur Men. "Mais notre objectif est de réduire l'utilisation des sacs plastiques".

L'Administration d'Etat pour l'Industrie et le Commerce (AEIC) a dit que les vendeurs qui continuent d'offrir des sacs plastiques gratuitement s'exposent à des amendes entre 5 000 et 10 000 yuans.

L'Administration d'Etat pour l'Industrie et le Commerce a démarré la campagne spéciale de surveillance de la vente de sacs plastiques. "Les grands magasins, supermarchés, épiceries et vendeurs de sacs plastiques seront sous surveillance spéciale durant la campagne", a indiqué l'AEIC.

Un sondage de L'institut de sondage social des études sur la Chine, réalisé auprès d'un millier de personnes dispersées dans 10 villes chinoises majeures, dont Beijing, Shanghai et Guangzhou (Canton), montre que 69,2 % des sondés pensent que l'interdiction aura un impacte limité sur la protection de l'environnement

Ma Fengluan, un grossiste de sacs plastiques, a dit que les sacs de moyenne taille et ultra-fins capables de transporter 6 kg coûtaient 0,06 yuan chacun. Un sac plus fin de la même taille coûte 0,15 yuan, et la différence est trop petite pour être remarqué par les clients.

S'adapter à une vie sans sac plastique constituera un problème pour certaines personnes, ont dit des experts. Mais si les clients changeaient leurs habitudes et prenaient des sacs en toile, l'environnement serait un peu épargné.

L'interdiction pose un problème aux fabricants de sacs plastiques également. Environ 60 000 usines fabriquent des sacs plastiques en Chine, dont 10 000 rien que dans la province du Guangdong.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Sacs plastiques : le Japon, la Chine et la Corée du Sud appellent à en réduire l'utilisation

 La Chine infligera une amende aux détaillants fournissant gratuitement des sacs plastiques

 Fermeture du plus grand fabriquant de sacs plastiques dans le cadre des efforts chinois pour la protection environnementale

 La Chine sort son projet de normes sur les sacs plastiques pour les courses

 Le combat est élastique, l'objet est en plastique (2)

 Le combat est élastique, l'objet est en plastique
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.