Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 07.08.2008 14h04
Les Pékinois ont une nouvelle tendance « cycliste »
une location des vélos

En s'inspirant des JO « écologiques », qui commenceront ce vendredi, un nombre croissant des habitants de Beijing ont opté pour les deux-roues.

Les uns sont en train de dépoussiérer leurs vieux vélos, pendant que les autres, surtout les yuppies chics se sont rués vers les grands magasins et les magasins de vélos pour s'arracher les nouveaux modèles. En plus, un grand nombre d'entre eux préfèrent les louer avant de les acheter pour être sûrs que ces modèles leur conviennent.

Un mode de transport prédominant jadis dans les grandes villes du pays, le vélo est de retour, et les vendeurs ont annoncé une hausse des ventes au cours de ces derniers mois.

Le magasin «Emmelle speciality » à Caishikou a prolongé ses horaires d'ouverture de 9h du matin à 6h du soir, car un grand nombre de clients font leurs achats après leur travail. Les ventes du magasin ont augmenté de plusieurs fois au cours des derniers mois.

« Nous vendons 20 vélos en moyenne chaque journée de travail », a dit Pan Gongcun, le directeur de la branche de Beijing. « Et nous en vendons le double les week-ends ».

Pas mal d'acheteurs arrivent en voiture jusqu'au magasin de Pan. La plupart d'entre eux sont des personnes aisées d'une trentaine ou d'une quarantaine d'années, et préfèrent des vélos haut de gamme avec des cadres, faits des composants exotiques, recouverts de couches épaisses de peinture laquée. Ce genre de modèles se vend pour 5 000 yuans (US $730) sans les extras, qui sont les lampes ou les réflecteurs.

Les cyclistes plus jeunes optent pour des VTT avec au moins 10 vitesses. Pan a dit, que cette tranche d'âge est également très pointilleuse en ce qui concerne le design et la gamme des couleurs, et grand nombre d'entre eux opte pour le rouge cramoisi ou le jaune clair.

Les estimations affirmaient avoir 8 millions de cyclistes parcourant la capitale à la fin de 2007, alors que les chiffres actuels affirment d'en avoir près de 10 millions, les deux-roues hybrides, fonctionnant aux batteries inclus.

Un vélo ordinaire coûte près de 300 yuans en Chine, et de tels modèles sont en abondance en vente dans n'importe quel supermarché.

Dans le magasin « Carrefour » à Zhongguancun, qui est connu également sous son surnom de « Sillicon village », Lao Pan et sa petite équipe de vente sont occupés à conduire les clients à travers les rayons décorés des vélos flambants neufs. L'été, c'est généralement la saison du pic des ventes, mais la salle d'exposition est particulièrement bondée cette année.

« Nous vendons de 40 à 50 (vélos) normalement », a dit Pan. Les week-ends, « nous (en) vendons une centaine de types différents ».

Pan explique que les jeunes gens, qui ont de la jugeote au sens technologique préfèrent des vélos pliables, qui seraient rassemblés et donc facilement transportables. Ces modèles pèsent 10 kg en moyenne et coûtent 500 yuans.

Les étrangers préfèrent les vélos électriques. « Nous avons des clients étrangers, qui achètent 4 ou 5 vélos électriques d'un seul coup », a dit Pan.

Pas mal de nouveaux reconvertis dans le mode cycliste préfèrent louer plutôt qu'acheter. Xin Xiaolin, un spécialiste IT à Beijing a dit qu'au lieu de conduire en voiture jusqu'à la station de métro, comme il le faisait avant, il prend maintenant son vélo pour y aller.

Mais au lieu d'acheter son propre vélo, il en loue un aux Services de location des vélos de Beijing, qui trouve à la sortie de la station de métro proche de son lieu de résidence.

« Je ne veux pas de tracas avec un vélo à moi », a-t-il dit.

Fondée en 2005, la Location des vélos a actuellement 70 relais dans Beijing en proposant un parc de 7 000 vélos. Elle possède un relais à la sortie de chaque grande station de métro, arrêt de bus ou un grand site touristique. Les clients peuvent retourner leur vélo à n'importe quel relais tenu par la compagnie, peu importe le relais où l'ont loué. La location coûte 10 yuans pour une heure, en plus d'un acompte de 400 yuans retournés au client lors du retour du vélo. Par ailleurs, il y a des remises pour des locations longue durée et d'après les informations fournies par Wang Long, fondateur et président de la compagnie, un vélo pourrait être loué pour une année entière pour 100 yuan, ce qui fait 27 fen par jour.

Dans l'anticipation du flux des visiteurs étrangers, attendus dans la ville pour les Jeux, la compagnie a ouvert une ligne rouge téléphonique bilingue pour clients, qui ne parlent pas le chinois.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Chef de la délégation olympique américaine refuse de donner toute prédiction
 La cérémonie de remise des prix: la compétition de rassemblement de textes sur les JO pou les Chinois du monde
 Un jour de congé à Beijing le jour de l'ouverture des 29èmes J.O.
 L'air de Beijing ne pose aucun risque de santé aux athlètes, dit le COI
 Les JO contribuent à l'amélioration des idées et des habitudes de la population pékinoise en matière de la santé
 Les 30 raisons pour participer aux JO (10)
 Les 30 raisons pour participer aux JO (9)
 Les 30 raisons pour participer aux JO (8)
 Les 30 raisons pour participer aux JO (7)
 Les 30 raisons pour participer aux JO (6)
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.