Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 31.10.2008 13h24
Des heureux changements chez des résidents de Beijing sont gardés, malgré la fin des Jeux

Les Jeux olympiques de Beijing se sont terminés il y a déjà des dizaines de jours, mais les heureux changements qu'on avait constatés chez des résidents de Beijing sont gardés.

Selon une enquête menée auprès de plus de 13 200 habitants, l'indice de politesse établi par l'Université du Peuple de Chine s'est élevé jusqu'à 82,68 (avec un maximum de 100), presque 10 points de plus par rapport à l'enquête de l'année dernière.

"Cela est expliqué principalement par les efforts faits par le gouvernement, depuis qu'il a obtenu le droit à l'organisation des Jeux, et la bonne volonté des résidents locaux d'être un hôte poli", a dit Liao Fei, professeur de sociologie de cette université basée à Beijing, à China Daily mardi 28 octobre.

L'enquête a été effectuée après les Jeux olympiques parmi 12 000 Chinois et 1 200 étrangers vivant à Beijing pendant plus de deux ans. L'enquête a également été basée sur les observations de plus de 300 lieux publics.

Aujourd'hui, peu de gens crachent en pleine rue.

L"année dernière, 2,5% des personnes couvertes par l'enquête ont dit qu'elles crachaient n'importe où, tant qu'elles en ressentaient le besoin. Mais cette année, ce pourcentage est diminué à 0,75%.

Un autre comportement de triste notoriété était de ne pas faire la queue et de s'insérer dans la queue. La proportion des résidents de Beijing qui ont dit qu'ils aimaient à se placer devant les autres sur des arrêts d'autobus, a diminué de 1,5 % à 0,67%.

De février à août, Beijing a distribué parmi ses résidents 2,8 millions de brochures sur les étiquettes à observer lors de l'accueil des invités et fourni des formations aux fonctionnaires et à quelque 870 000 travailleurs engagés dans le secteur du service.

La ville a également décrété au 11 de chaque mois la "journée pour faire la queue volontairement".

Selon M.Liao, l'étiquette améliorée des résidents de Beijing est attribuée à des mesures d'inspection de la sécurité prises à l'égard des visiteurs à Beijing et aux restrictions d'automobiles selon la plaque d'immatriculation pair ou impaire.

"Grâce aux efforts du gouvernement, Beijing a connu ces changements. Sans ces mesures temporaires, les changements ne sauraient être si importants", a estimé M.Liao.

Liang Xiaomeng, diplômé d'une université britannique, a dit que les résidents de Beijing sont aujourd'hui très gentils et sympathiques.

"Une fois je me suis perdu en route pour chercher une compagnie qui m'a appelé à une interview. Un habitant local de Beijing m'a conduit jusqu'à l'entrée de la compagnie", a dit M.Liang.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 UN-Habitat : Beijing est la ville du monde la plus égale
 La construction du deuxième aéroport de Beijing va bientôt commencer
 Beijing vise à devenir la plaque tournante internationale du transport aérien
 Beijing : le salaire moyen annuel a augmenté de 15,1% au cours des trente dernières années
 Beijing se mobilise pour freiner la croissance du nombre des voitures
 Les Pékinois âgés de 65 ans et plus prendront l'autobus gratuitement à partir de l'année 2009
 Beijing demeure la première destination pour touristes pendant la semaine d'or
 Après 10 ans d'absence retour des bicyclettes dans la police de Beijing
 Beijing : accélération de la construction de lignes de métro
 Beijing : verdict rendu sur le premier cas de « chasse à l'homme » sur le net
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.