Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 12.11.2008 15h53
L'émeute autour du décès d'un motocycliste calmée

L'émeute qui a éclaté pendant ce week-end après la mort d'un motocycliste à Shenzhen a été calmée, après que les autorités locales ont accepté de fournir une compensation de 200 000 yuans ($ 29 000) à la famille de la victime, a affirmé l'Agence de presse Xinhua le 8 novembre.

Le gouvernement du district de Bao'an à Shenzhen a conclu un accord avec la famille de Li Guochao, qui est décédé vendredi après-midi alors qu'il a heurté un réverbère, suite à ses tentatives de forcer un poste de police, mis en place pour le contrôle de véhicules.

Les autorités vont donner à la famille de Li le montant mentionné à l'avance et vont se prononcer sur la compensation, basée sur les résultats d'enquête sur cette affaire, a indiqué l'agence Xinhua.

Le gouvernement a également promis à la famille que l'autopsie de la victime ne sera pas faite sans leur présence.

Selon l'enquête préliminaire, Li conduisait une moto sans permis avec un passager derrière lorsqu'il a été arrêté à un poste de contrôle de la circulation sur Baoshidonglu le matin du 7 novembre.

Le passager a descendu de la moto, après quoi Li a forcé le poste de contrôle en appuyant sur l'accélérateur. Un employé du poste de contrôle qui s'appelle Lai, du Bureau subordonné au district de Shiyan a franchi le parapet de garde au milieu de la route et a tenté d'arrêter Li, qui l'a ignoré.

Lai aurait apparemment ensuite jeté son interphone en direction de Li, qui a perdu la maîtrise de sa moto, et s'est cogné contre un réverbère se blessant grièvement. Lai a été placé en garde à vue.

Les autres membres du personnel du bureau auraient appelé la police et ont amené rapidement Li à l'hôpital, mais il est décédé pendant l'hospitalisation à 12h30 environ, selon la police.

Il n'y avait pas de policiers au poste de contrôle au moment de l'incident, a annoncé la police. L'agent de circulation le plus proche se trouvait à 300 mètres environ du lieu du drame.

Toutefois, la famille de Li a estimé que le poste de contrôle avait été organisé par le département de la police de circulation de Shiyan. Ils sont arrivés avec plus de 30 personnes au district de police à environ 1 h et ont bloqué la porte.

A 2h30 de l'après-midi, les parents du motard décédé auraient acheminé le corps de leur fils à la station de police, ont commencé à détruire les biens et allumer des explosifs. Vers 5 heures du soir, la foule au district de police a augmenté jusqu'à 400 personnes, avec environ 2 000 voyeurs. La foule lançait des pierres et a mis le feu à une voiture de police.

Les fonctionnaires du gouvernement du district de Bao'an ont été convoqués pour gérer la crise. Le Bureau de la sécurité publique a dit que tout au long de l'incident, la police faisait preuve de retenue. Le bureau a annoncé que la foule s'était dispersée vers 2 heures du matin le samedi.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.