Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 29.12.2008 16h35
Recours à des conseillers matrimoniaux pendant la crise

Les avocats spécialisés en divorce et des conseillers financiers font état d'une forte augmentation du nombre de demandes de couples ayant des problèmes relationnels à cause des craintes d'une récession prolongée, qui sont à la recherche des conseillers matrimoniaux.

Bien qu'une période financièrement difficile ne soit pas d'habitude la raison principale de la séparation des couples, elle pourrait être la goutte d'eau qui fait déborder le vase dans des couples, où les relations sont déjà tendues ou rajouter de nouvelles préoccupations concernant le divorce, ont affirmé les conseillers matrimoniaux.

L'argent est l'une des principales sources du conflit conjugal, a annoncé Shu Xin, directeur du Centre chinois des divorces.

Les couples sont maintenant à la recherche de conseils sur le moment opportun pour divorcer dans le cadre de la situation financière actuelle. Les riches époux sont désireux de trouver un accord à l'amiable, alors que leurs actifs perdent de la valeur, explique M. Shu.

Ming Li, qui travaille pour le plus grand bureau de financement du mariage en Chine, la compagnie Shanghai Weiqing, a dit: "On nous pose beaucoup de questions concernant les façons dont on pourrait éviter les paiements suite au divorce, et le nombre de ce genre de demandes de renseignements par téléphone est passé de 200 à 300 au cours de ces derniers mois."

Toutefois, Wu Changzhen, professeur de l'Université chinoise des sciences politiques et de droit a annoncé: "Il est peut-être trop tôt pour voir si la crise financière a « un impact sur le taux de divorce, mais il semblerait que le taux de divorce aurait baissé depuis la récession, car les divorces coûtent cher.

"Il est devenu extrêmement difficile pour les couples désireux de divorcer de vendre leur maison à un prix raisonnable et de maintenir deux ménages séparés", a-t-il dit.

Selon le Ministère des affaires civiles, il y avait 2,1 millions de divorces en Chine en 2007, près de 7 fois le chiffre de 1980, l'année où les réformes économiques nationales ont été lancées.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.