Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 07.04.2009 08h47
La Chine publie un plan sur la réforme des soins de santé

La Chine a publié lundi son plan pour les soins médicaux durant la prochaine décennie, ce qui donne le coup d'envoi d'une réforme très attendue pour améliorer un système médical en difficulté et assurer des services médicaux équitables et abordables à ses 1,3 milliard d'habitants.

Le Comité central du Parti communiste chinois et le Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement central) ont ratifié et publié les lignes directrices sur l'approfondissement de la réforme sur le système de soins médicaux. Depuis deux ans, ce plan a fait l'objet de débats intensifs et de révisions à répétition.

D'après ce document, en 2020, la Chine se dotera d'un système "sûr, efficace, pratique et abordable" qui posera les bases de la distribution de soins aux habitants des villes et des campagnes.

Les lignes directrices seront accompagnées d'autres mesures plus détaillées concernant la mise en application de ce plan d'ici 2011. Celui-ci doit encore être chiffré mais, d'après le Conseil des Affaires d'Etat, il coûtera 850 milliards de yuans (124 milliards de dollars).

Le coeur de la réforme est de faire des soins de santé un service public, ce qui va exiger de la part du gouvernement davantage d'argent et de contrôle.

Le document souligne qu'il faudra renforcer le rôle du gouvernement dans "l'élaboration des mesures et des projets, la collecte de fonds, les prestations de services et le contrôle", afin de garantir la justice et l'égalité des services.

La réforme vise à "résoudre les problèmes urgents qui ont conduit le public à se plaindre", indique le document qui évoque les critiques incessantes qui visent des services médicaux inaccessibles et hors de prix.

Le gouvernement améliorera le réseau de santé publique pour la prévention et le contrôle des maladies, l'éducation à la santé, les soins aux mères et aux nouveaux-nés, la santé mentale et les services médicaux d'urgence, indique le plan.

Les hôpitaux publics continueront à être les principaux fournisseurs de services médicaux et un accent prioritaire sera mis sur le développement des installations hospitalières décentralisées dans les villes et les régions rurales.

Le gouvernement projette également d'établir des systèmes d'assurance médicale diversifiés afin de couvrir d'une certaine façon les employés urbains, les résidents urbains qui ne travaillent pas et les résidents ruraux.

La réforme vise par ailleurs à améliorer le système d'approvisionnement en médicaments des hôpitaux publics pour qu'ils soient approvisionnés en médicaments de base à des prix réglementés par le gouvernement.

D'autres projets sont inclus dans cette réforme:

-Le gouvernement renforcera la gestion et la supervision du fonctionnement des institutions médicales, la planification du développement des services de santé et le système des assurances médicales fondamentales.

-Les hôpitaux recevront plus de fonds gouvernementaux et seront autorisés à demander des frais plus élevés pour le traitement médical. Néanmois il leur sera interdit de faire du profit en prescrivant des médicaments et des traitements très onéreux et parfois non nécessaires, une pratique actuellement fréquente.

-Les gouvernements central et locaux accroîtront les investissements dans le secteur de la santé publique et dans les cliniques populaires, ainsi que les subventions pour les hôpitaux publics et les systèmes d'assurance médicale fondamentale.

-Les gouvernements réglementeront les systèmes de prix des services médicaux et des médicaments. Ils contrôleront particulièrement les prix des services fondamentaux des hôpitaux non-lucratifs et des médicaments indispensables qui y sont utilisés.

-La supervision des institutions médicales, des fournisseurs d'assurance santé, des entreprises et distributeurs pharmaceutiques sera renforcée. Ce sera également le cas de l'eau potable et de la sécurité alimentaire.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le talc pour bébés allemand NUK fait l'objet d'une enquête en Chine
 La Chine renforce les contrôles de sécurité après de graves accidents de la route
 Chine: plus de 15 000 morts dans les accidents de la route au premier trimestre
 Le séminaire international sur l'assistance médicale face aux catastrophes naturelles a eu lieu à Chengdu
 La succursale de China Telecom au Tibet crée son réseau de téléphonie mobile
 Le nombre d'automobilistes chinois a atteint 184 millions
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.