Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 21.08.2009 13h38
Le tatouage à la mode en France

« CRI Online » a publié un article sur la vie du couple quadragénaire Geno qui emmène ses trois enfants sur la plage. D'ordinaire pour aller à son travail, Monsieur Geno est toujours habillé correctement d'un costume et porte la cravate. A ce moment-là, il se tient comme il le faut et son aspect extérieur est digne, grave, honorable et respectable. Mais sur la plage où il porte seulement un maillot de bain, il attire les regards des gens qui passent à côté de lui et la raison c'est que son corps est recouvert de quatre tatouages : sur la jambe, il y a un grand motif composé d'un dragon, d'un arbre et d'une vague déferlante, quant à son épaule, il est couvert d'un imposant totem.

Monsieur Geno a déclaré qu'il lui a fallu un an pour pouvoir réaliser tous ces tatouages sur son corps, chaque mois de pouvant achever qu'une petite partie du dessin en introduisant des matières colorantes sous l'épiderme au moyen de piqûres et cela été vraiment un travail pénible et fatigant. Qui lui a coûté au total près d'un millier d'euros. Il a raconté que vingt ans auparavant lorsqu'il était un étudiant, il se faisait tatouer la peau en cachette, car à cette époque-là, le tatouage était considérer comme un « acte de rébellion ». Aujourd'hui, la société est devenue beaucoup plus tolérante et indulgente à l'égard de l'art de tatouage. L'année dernière à la Saint Valentin, il a offert à sa femme un cadeau spécial : tatouage d'une rose. Celle-ci a accepté avec plaisir ce cadeau et a choisi la peau sur l'omoplate pour faire le tatouage. Elle a fait remarquer de maintenant, de plus en plus de femmes commencent à s'intéresser au tatouage, car elles considèrent que cela est comme le changement de la coupe de cheveux. Le tatouage, a-t-elle affirmé, peut améliorer l'état d'esprit des gens, qui ayant le cœur léger et se sentant d'humeur joyeuse, voient tout en rose.

Effectivement, un nombre croisant de Françaises se rendent dans les boutiques de tatouage et on remarque parmi elles pas mal de stars. Par exemple, la célèbre nageuse Laure Manaudou s'est fait tatouer un papillon sur son dos, tandis qu'une très connue chanteuse a montré, lors du concert donné à l'occasion de sa réapparition sur la scène, le tatouage d'un totem sur son bras droit. Cependant, la plupart des femmes préfèrent de petits motifs de tatouage et d'après les statistiques établies, l'étoile, le prénom et l'acronyme de l'époux ou des enfants, le papillon et la rose constituent le premier choix de tatouage du sexe féminin. Quant aux hommes, ils donnent leur préférence aux motifs représentant les symboles des tribus maoris ou des tribus indiens, les écritures chinoises et japonaises, les animaux de la race féline (tigre, lion), dessins gothiques, prénom de la bien-aimée, … etc.

En France, c'est au cours de ces cinq dernières années que le tatouage est devenu un courant général et un phénomène social. Un sociologue français a indiqué que le tatouage est comme la deuxième peau de l'homme et qu'il est un mode d'expression personnelle. L'être humain d'aujourd'hui aspire de plus en plus à la double personnalité, la première pour faire face à la masse prolétaire, c'est-à-dire pour répondre au concept du sens de valeur générale sociale ; et la deuxième appartenant à soi-même ou bien elle ne peut être partagée qu'avec les amis les plus proches. Et c'est la raison pour laquelle une mère quinquagénaire a fait tatouer une étoile sur son cou et la cache avec ses cheveux. Si par hasard quelqu'un remarque ce tatouage sur son cou, il considère alors la mère d'un œil tout à fait différent et ne peut s'empêcher d'exclamer : « C'est incroyable qu'elle est tellement avancée dans ses idées ! »

D'autre part, le tatouage éphémère et périssable commence cet été à se répandre en France. Ce genre de tatouage ne peut durer que cinq ans, puis les couleurs se retirent et disparaissent petit à petit. La raison de cette disparition graduelle c'est qu'en tatouant la peau, le tatoueur fait des piqûres plus légères et moins profondes et utilise des matières colorantes naturelles. Quant au tatouage ordinaire, si on désire l'enlever et le faire disparaître, on est obligé d'utiliser la technique du laser.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La panne MSN et la sécurité de l'Internet chinois
Les médias occidentaux répètent la tragédie sous forme de farce
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an