Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 24.08.2009 15h30
Le délit de conduite en état d'ivresse puni sévèrement en France

Bien que la France soit un pays où l'on aime bien le vin, mais elle adopte à l'égard de la conduite en état d'ivresse la « tolérance zéro », laquelle est démontrée clairement et explicitement que ce soit dans la prévention quotidienne ou que ce soit dans la punition infligée aux fauteurs. Somme toute en France, parmi les causes des accidents de route, les deux principales sont la conduite en état d'ébriété et la conduite à une vitesse excessive qui sont devenues toutes les deux les deux premières raisons de la tuerie des gens (que ce soit piétons, conducteurs ou passagers) dans les rues ou sur la route.

La police française procède régulièrement à des contrôles de routine dans les zones urbaines ou bien sur l'autoroute, ce afin de dissuader les automobilistes à enfreindre le code de la route et surtout à ne pas conduire en état d'ivresse ou à une vitesse excessive.

Quant à la loi française, elle punit sévèrement et rigoureusement la conduite sous l'emprise de l'alcool. Si le sang d'un automobiliste contient de l'alcool et que chaque millilitre en contient de 0,5 à 0,8 milligramme, il sera puni d'après son cas à une amende allant de 135 à 750 euros et son permis de conduire sera diminué de six points.

Dans le cas où le sang du conducteur contient par millilitre plus de 0,8 milligramme d'alcool, il s'avère alors qu'il conduit en état d'ivresse et il est passible d'une peine de deux ans de prison et d'une amende de 4.500 euros. De plus, d'après son cas particulier, le tribunal peut décider de lui retirer son permis pour une certaine durée.

Les peines ci-dessus sont en fait des punitions légères à l'endroit des délinquants primaires qui commettent la faute pour les premières fois. Quant aux récidivistes, ils sont punis beaucoup plus sévèrement et leur peine pourrait être doublée, c'est-à-dire qu'ils pourraient être punis par un emprisonnement de quatre ans et d'une amende allant jusqu'à 9.000 euros.

En cas où la conduite en état d'ivresse provoque un accident, le tribunal affichera une grande sévérité à l'égard du fauteur. S'il y a un ou des blessés, l'amende pourra s'élever à 30.000 euros et la peine augmentée à trois jusqu'à dix ans selon le cas. Si la cause en état d'ébriété cause la mort d'une ou de plusieurs personnes, la peine peut aller au maximum à dix ans d'emprisonnement, tandis que l'amende peut atteindre 150.000 euros. Dans tout cela ne sont pas compris les dédommagements civils ayant rapport à l'accident.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
bonjour j perdu un fils dans un accident de la route il ete passager dans le vehicule perc...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine reconnaît le CNT libyen comme l'autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen
Le Yuan est utile pour les transactions commerciales à l'étranger
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme