100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.10.2009 10h35
De plus en plus de personnes âgées demandent le divorce à Shanghai

Avis à ceux qui penseraient que la hausse du nombre de divorces est symptomatique de la jeunesse...

Juste à temps pour la fête du Double Neuf de ce jour (le 9 septembre dans le calendrier lunaire chinois), une journée traditionnelle pour les personnes âgées en Chine, de nouveaux chiffres montrent que le taux de divorce en Chine est aussi en augmentation parmi les personnes de plus de 60 ans.

"Quelques dizaines d'années auparavant, on se moquait des couples qui divorçaient. Désormais, ils s'autorisent à penser que leur qualité de vie s'améliorera s'ils se séparent", dit Xu Anqi, un chercheur en sociologie de l'Académie des Sciences sociales de Shanghai

A la fin du mois dernier, la Cour Populaire du district de Jing'an à Shanghai, la seule du pays comportant un tribunal destiné aux personnes âgées, a eu à traiter 37 cas de divorce impliquant des couples âgés de 60 ans et plus, soit une augmentation de 68% par rapport à l'année dernière.

Li Hongguang, juge dans cette cour, a dit que le nombre de couples âgés demandant le divorce avait augmenté à Shanghai. "Et cette année c'est le taux le plus haut jamais atteint", a-t-il dit.

Les couples remariés ont normalement un plus gros risque de divorce, a –t-il dit, mais nous voyons de plus en plus de personnes ayant la soixantaine divorçant de leur premier conjoint".

Ni Qiang, un juge traitant des cas de divorce dans cette cour, a indiqué que des couples âgés commencent à concentrer plus sur eux-mêmes et leurs rapports après que leurs enfants se soient mariés".

Dans une société plus large d'esprit, ils n'ont pas peur de divorcer s'ils pensent qu'ils ont beaucoup de mal à s'en sortir", a-t-il dit.

Il dit aussi que des personnes âgées dont le niveau d'éducation est élevé et qui sont riches risquent plus de divorcer que les autres. Mme Xu, cependant, n'est pas d'accord : "Il n'y a rien qui puisse prouver que les personnes âgées riches et avec une éducation de niveau élevée tendent à divorcer plus que les autres", a-t-elle dit.

"Les personnes dont les positions financière et sociale sont basses composent la plus grande part des divorcés".

Elle dit aussi que les personnes âgées sont influencées par l'attitude des jeunes envers le mariage.

Yao Zheng, directeur du département des litiges numéro 3 de la Cour de Jing'An, un tribunal d'arrondissement, indique que les premières années après la retraite peuvent être une période difficile pour un couple marié".

Quand on ou les deux conjoints prennent d'abord leur retraite, ils ne sont pas adaptés à une vie sans travail et deviennent parfois plus émotifs. Et dans ce cas, ils ont plus tendance à être agressifs", a dit M. Yao. "Quelques couples qui se sont trouvés peu satisfaits de leur mariage pensent que c'est l'heure d'en finir quand leurs enfants ont tous fondé leurs propres familles".

Mais en dépit d'un taux de divorce croissant, l'enquête menée par Mme Xu, portant sur plus de 1 000 couples divorcés a constaté que plus de 80% des personnes divorcées se remarient à nouveau dans les cinq ans.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un système de service public de vélo sera établi à Wuhan
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
L'élection de Jean Sarkozy en tant qu'administrateur de l'EPAD suscite controverse et suspicion
Chine : l'achat de logements empêche la consommation
L''antidumping' porte préjudice à qui ?